0
Musique
Hendaye : Ximun Sorzabalbere , orgue et Yann Seyrac, alto, clôturent l’Eté de l’orgue ce dimanche
Hendaye : Ximun Sorzabalbere , orgue et Yann Seyrac, alto, clôturent l’Eté de l’orgue ce dimanche

| G. P. 393 mots

Hendaye : Ximun Sorzabalbere , orgue et Yann Seyrac, alto, clôturent l’Eté de l’orgue ce dimanche

La dernière soirée de l’Eté de l’Orgue se tiendra le dimanche 29 août à l’église St Vincent d’Hendaye à 17h30. Elle réunit deux jeunes et talentueux interprètes formés et investis depuis plusieurs années dans la vie musicale de notre région.

Cette soirée est confiée à Ximun Sorzabalbere à l’orgue Pellerin et Uys de l’église Saint-Vincent et à Yann Seyrac violon alto. L’un avec l’autre rivalisant de générosité et de spontanéité, mettront en commun avec décontraction et concentration leur plaisir de jouer et de converser par la musique avec le public. Ce programme allie des pièces musicales nouvelles ou à redécouvrir à l’écoute de Bach et Haendel, de la sensibilité et l’intériorité de pièces de Fauré, comme de Williams et Guridi.

Ximun Sorzabalbere est au clavier des orgues de nos églises locales depuis plusieurs années, séduit par cet instrument depuis sa jeunesse. Après des années d’une formation assidue, d’abord de piano à partir de 2009, puis d’orgue sur place avec Esther Iniguez, il rejoint la classe d’orgue de Françoise Martin Moro en 2012 puis étudie au Conservatoire régional de Musique de Saint-Sébastien, renommé par sa pépinière de talents, dans la classe d’Esteban Landart.

Il est actuellement organiste à l’église N.-D. de l’Assomption à Renteria, orgue de 3 claviers et de 50 jeux récemment restauré, construit par Aquelino Amezua, facteur et créateur d’orgues en Espagne à la fin du XIXième siècle, particulièrement en Guizpucoa.

Il apporte son concours durant l’année et l’été à l’accompagnement d’ensembles musicaux et vocaux comme en récital lors des Fêtes de la Semaine Sainte ou de Noël.

Né à Bordeaux dans une famille mélomane, Yann Seyrac commence dès huit ans ses études de musique au Conservatoire de cette ville. Après avoir obtenu le premier prix de violon, il rejoint la région parisienne afin d’y poursuivre des études supérieures. A 21 ans, il entre au Conservatoire de Genève où il obtient le premier prix de virtuosité en violon alto. En 2001, il rejoint l’Orchestre Symphonique du Pays Basque à Saint-Sébastien. Il se produit en formation instrumentale plus réduite autour de la musique de chambre, la musique tzigane, le jazz manouche ou la musique populaire argentine.

Ce concert est en entrée avec libre participation, dans le respect des mesures sanitaires en cours et projeté en vidéo sur écran face au public. 

Notre photo de couverture : Yann Seyrac, alto et Ximun Sorzabalbere, organiste

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription