0
Actualité
Hendaye – Environnement : Chenilles, la guerre est déclarée !
Hendaye – Environnement : Chenilles, la guerre est déclarée !

| Manex Barace 351 mots

Hendaye – Environnement : Chenilles, la guerre est déclarée !

Les chenilles processionnaires du pin (Thaumetopoea pityocampa) sont à juste titre redoutées car elles peuvent provoquer de nombreux problèmes de santé du fait leurs poils urticants, des poils qui de surcroît peuvent être transportés par les vents. 
Hommes et animaux de compagnie seraient donc mal avisés de s’en approcher de trop près et à fortiori d’y toucher…
Afin de lutter contre leur prolifération et en minimiser les nuisances, le service Cadre de vie de notre commune réalise plusieurs actions de lutte au fil de l’année.

Au cœur de l’hiver, les extrémités des branches support accessibles sont coupées afin de détruire les cocons qui s’y trouvent. Chaque année, jusqu’à 150 cocons sont ainsi supprimés pendant la saison hivernale sur les arbres du domaine public.
Parallèlement, nos services pratiquent aussi la lutte intégrée faisant appel aux auxiliaires. Des nichoirs à mésanges sont ainsi posés sur différents sites de la commune. Insensibles aux poils urticants, les mésanges sont en effet des prédateurs naturels qui se régalent des chenilles processionnaires.

Enfin, une autre méthode consiste à accrocher sur les troncs un cerclage et, juste en dessous, ces drôles de poches qui attirent l’œil et interrogent les curieux.

Il s’agit en fait « d’éco-pièges » destinés à capturer les chenilles de ce papillon nocturne qui, sorties du cocon où elles se sont développées durant 6 à 8 mois, descendent au printemps le long du tronc pour partir à la recherche d’un sol suffisamment chaud et meuble pour s’y enfouir à quelques centimètres de profondeur, s’y construire un nouveau cocon afin de s’y transformer en chrysalides permettant alors aux papillons adultes d’émerger au cœur de l’été.

Une trentaine d’éco-pièges ont ainsi été installés sur des troncs d’arbres infestés. Le collier entourant le tronc de l’arbre sert à diriger les chenilles vers un tube qui leur permet de descendre dans une poche contenant de la terre meuble dans laquelle elles vont trouver les bonnes conditions les incitant à s’y enfouir.

Avec quelques nécessaires précautions tout de même, le sac peut alors être récupéré par nos agents et les chenilles détruites.

Nous ne pouvons qu’inciter les particuliers ayant des pins dans leurs jardins à surveiller l’apparition de ces gros cocons blancs facilement reconnaissables. S’ils n’ont pu couper toutes les branches infestées, il leur est alors conseiller de procéder de la même manière en posant en fin d’hiver ce type d’éco-pièges (disponibles dans les grandes jardineries ou sur Internet) ainsi que des nichoirs destinés à favoriser la présence de nos jolies mésanges.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription