0
Musique
Festival d'orgues « Biarritz en Chamades » et Cycle d'orgue romantique chez saint Ignace

| Rédaction & ALC

Festival d'orgues « Biarritz en Chamades » et Cycle d'orgue romantique chez saint Ignace

C’est Christophe Mantoux qui lancera à l’église Saint-Charles, dimanche 6 octobre à 17h, le festival d'orgue « Biarritz en Chamades »

C’est Christophe Mantoux qui lancera à l’église Saint-Charles, dimanche 6 octobre à 17h, le festival d'orgue « Biarritz en Chamades » commence le, avec un récital de (double 1er prix du Pour tout un chacun, la « chamade », c’est le cœur qui bat, l’âme et les sens en émoi. Pour les organistes, c’est le jeu le plus sonnant, le plus claironnant de l’instrument à tuyaux… Pour les Biarrots, c’est tout cela à la fois, mais c’est aussi leur festival musical de l’automne, moment où ils se réapproprient la cité après l’effervescence touristique estivale… quand ce n’est pas celle, plus envahissante de l’accueil des têtes les plus couronnées de la planète !
Le festival d’orgues Biarritz en Chamades démarre, en effet, sa sixième édition ce dimanche 6 octobre en l’église Saint-Charles. Le vœu initial du curé de la paroisse, l’abbé Maurice Franc, a été exaucé au-delà de toutes ses espérances, avec l’aide talentueuse du titulaire des orgues biarrotes, Laurent Riboulet de Sabrac : ouvrir au plus grand nombre la beauté des instruments de sa ville, sous les doigts des représentants les plus prestigieux de l’école d’orgue française. Sans discontinuer, les plus grandes personnalités de rayonnement international se sont succédé dans les quatre tribunes de Biarritz depuis 2014.
La promotion 2019 ne déparera pas, avec un récital chaque dimanche, exception faite du 20 octobre, où l’orgue de Sainte-Eugénie, « indisposé » et donc indisponible faute d’avoir bénéficié des travaux urgents de réparation, restera muet. Le festival commence dimanche, avec un instrument en pleine santé, confié à une « tête de gondole » de l’Orgue français, professeur au Conservatoire de Paris, titulaire, après la Cathédrale de Chartres, d’une des tribunes historiques de la capitale, l’église Saint-Séverin. Christophe Mantoux, double premier prix du CNSM de Paris, est aussi lauréat Grand Prix d'interprétation du Concours International d'Orgue de Chartres, à la suite duquel il entreprendra une carrière internationale de concertiste qui le conduira en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, en Amérique du Sud, en Corée du Sud et au Japon. Les nombreux instruments authentiques issus de traditions de facture d'orgue très diverses qu’il a ainsi régulièrement l’occasion de jouer nourrissent sa réflexion d’interprète et d’enseignant.
Ce maître reconnu de la musique ancienne a choisi l’orgue baroque le plus authentique, et aussi le premier en nombre de tuyaux (40 jeux sur trois claviers), de notre « ville d’orgues » : l’instrument de l’église Saint-Charles, au service de compositeurs de toute l’Europe baroque, parmi lesquels Sweelinck, Boyvin, Buxtehude et Jean-Sébastien Bach, avec notamment son colossal prélude et fugue en mi mineur.
Le concert est retransmis sur grand écran et la participation est libre, ce dimanche 6 octobre à 17h en l’église Saint-Charles, avenue Reine Victoria à Biarritz.

Un cycle international d'orgue romantique à Bergara, Azkoitia et Azpeitia (Guipuzcoa)
Neuf concerts composent le programme de cette 20ème édition du Cycle international d'orgue romantique qui mettra en valeur le patrimoine organistique guipuzcoan : les magnifiques instruments « Cavaillé-Coll » de Santa María la Real d’Azkoitia (1898) et de la basilique de Loyola à Azpeitia (1889), ainsi que le « Lope Alberdi » de l’église Santa Marina à Bergara (1917), qui seront associés à des solistes et à des formations chorales.
- Le premier rendez-vous aura lieu ce samedi à Bergara avec l'organiste José Antonio Pascual et les chorales de la Musika Eskola de Donostia et de Eskola Gurutziaga. Le 19 octobre Bergara accueillera l’organiste Oscar Candendo avec le choeur Easo Araoz Gazte Abesbatza qui se produiront également le 20 octobre à Azpeitia, tandis que le 26, ce sera le tour des étudiants en orgue des écoles de musique.
- À Azkotia, José Luis Franzesena sera accompagné samedi par Iraurgi abesbatza et le choeur de la paroisse d'Azkoitia. Le 12, l'organiste Alize Mendizabal et la chorale Andra Mari prendront la relève, et le 19, l'organiste allemand Bernhard Marx.
- À Azpeitia, ce dimanche, c’est l’Allemand Willibald Guggenmos qui donnera le premier récital, et le 13 octobre jour, Ignacio Arakistain partagera la scène avec le txistulari Peio Irigoien. Tous les concerts auront lieu à 20 heures, sauf ceux de Bergara (à 19h).

Rédaction & ALC

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription