0
Musique
Festival "Biarritz en Chamades" : Baptiste-Florian Marle-Ouvrard à l'orgue de Ste-Eugénie ce dimanche
Festival "Biarritz en Chamades" : Baptiste-Florian Marle-Ouvrard à l'orgue de Ste-Eugénie ce dimanche

| baskulture 337 mots

Festival "Biarritz en Chamades" : Baptiste-Florian Marle-Ouvrard à l'orgue de Ste-Eugénie ce dimanche

marle-ouvrard face.JPG
Baptiste-Florian Marle-Ouvrard ce dimanche à Ste-Eugénie ©
marle-ouvrard face.JPG

Le concert inaugural d’un festival, qui « essuie les plâtres », fait parfois les frais de la remise en route… Rien de tel cette année pour le 8ème « Biarritz en Chamades », avec une église Saint-Joseph pleine, dimanche dernier, de monde, de sons, mais surtout d’émotion, de ferveur musicale et spirituelle intensément partagées par un public sous le charme d’Yves Castagnet, tout droit venu de Notre-Dame de Paris.

Ce dimanche 10 octobre, c’est dans l’église, presque sœur-jumelle, quoique la plus grande de Biarritz, qu’il faudra se rendre, pour l’acte 2 de ce festival, avec un artiste qui y a son « rond de service », ayant animé sur place, plusieurs saisons durant, une très prisée master-class d’improvisation. Maître unanimement reconnu en cet « art d’illusionniste », Baptiste-Florian Marle-Ouvrard a cessé d’être l’un des « plus prometteurs talents » de la jeune génération, lorsque, après cinq grands prix internationaux (Leipzig, Luxembourg, Kaliningrad, Chartres, Longwood USA), il obtient sur concours lui aussi international, la consécration suprême d’organiste titulaire de l’une des tribunes les plus prestigieuses au monde, successeur du grand Jean Guillou, celle de l’église Saint-Eustache à Paris.

Concertiste arpentant les cinq continents, maître absolu de l’improvisation et de la transcription, défricheur de tous les univers, qu’il habite de musique (dance, jazz, cinéma muet…), ce créateur à la croisée de toutes les influences, fait, pour notre bonheur, une halte à Biarritz avec un programme romantique idéalement calibré pour la vaste nef de Sainte-Eugénie et ses impressionnants tuyaux en chamade : Liszt (et son prélude et Fugue sur B.A.C.H.), Franck (le sublime 2ème Choral), Moussorgski (les grandioses Tableaux d’une Exposition), avant une très attendue et incontournable improvisation conclusive…

Rendez-vous en l’église Ste-Eugénie, dimanche 10 octobre pour ce concert, vidéo-projeté, à 17h, en libre participation.

Les prochains rendez-vous du Festival "Biarritz en Chamades" : le 17 octobre avec Éric Lebrun à l'église Saint-Martin, le 24 octobre avec Vincent Warnier (Saint-Charles) et le 31 octobre, c'est Laurent Riboulet de Sabrac, titulaire des orgues de Biarritz et initiateur du festival qui donnera un récital à l'église Sainte-Eugénie en compagnie du trompettiste Didier Bousquet.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription