1
Manifestation
Festival Biarritz Amérique Latine : le palmarès
Festival Biarritz Amérique Latine : le palmarès

| Manex Barace 572 mots

Festival Biarritz Amérique Latine : le palmarès

le retour des salles de spectacles remplies!.JPG
Le retour des salles de spectacles remplies ! ©
le retour des salles de spectacles remplies!.JPG
El Comité et Ylian Cañizares ont fait vibrer la Gare du Midi.JPG
El Comité et Ylian Cañizares ont fait vibrer la Gare du Midi ©
El Comité et Ylian Cañizares ont fait vibrer la Gare du Midi.JPG

Chaque année, le festival dédié aux cinémas et cultures de l’Amérique Latine constitue un pont entre les continents. La 30e édition du festival a mis à l’honneur le Pérou, pays fêtant cette année le bicentenaire de son indépendance. Sur grand écran en proposant un focus du cinéma actuel, sur scène lors de rencontres littéraires et musicales, à table pour découvrir les richesses gastronomiques et culinaires. Ce festival latino-américain (dans son ancienne appellation) n’est pas uniquement un rendez-vous cinématographique. C’est avant tout et surtout une semaine culturelle et festive ouverte à tous. Les habitués auront programmé leur emploi du temps en choisissant les films à voir selon leur préférence, fiction, documentaire, courts-métrages, en compétition ou pas, assistant aux séances payantes ou gratuites. Une unique soirée musicale payante, mais quel régal ! Le reste du temps, accès gratuit aux autres soirées musicales, rencontres, débats, cours et pratique de danses, expositions, magasins d’artisanat du Village, échoppes et stands de restauration, animations.

A l’heure d’établir un premier bilan (pour notre lectorat) les chiffres de la fréquentation n’étaient pas encore connus. Pour avoir profité des nombreuses occasions de rencontrer, comme tous les festivaliers, acteurs et producteurs durant cette semaine, tous ces professionnels étaient ravis de revoir des salles de cinéma pleines, de l’accueil reçu. Avec une satisfaction supplémentaire pour celles et ceux qui ont remporté un prix, l’attribution d’un prix émanant du Public étant la plus belle récompense et reconnaissance de leur travail.

Le palmarès et les prix justement, dévoilés lors de la séance de clôture du festival.

Fiction :
- Abrazo du meilleur film, doté d’une aide à la distribution de 7000€, pour « Jesús López » de Maximiliano Schonfeld (Argentine, France)
- Prix du jury, doté d’une aide à la distribution de 3000€, attribué à Candela, d’Andrés Farías Cintrón (République dominicaine, France). Une mention spéciale pour « Una película sobre parejas » de Natalia Cabral et Oriol Estrada (République dominicaine)
- Prix du public fiction à « Fanny camina » d’Alfredo Arias et Ignacio Masllorens (Argentine, France)
- Prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma attribué à « Una película sobre parejas » de Natalia Cabral et Oriol Estrada (République dominicaine)

Documentaire :
- Prix du meilleur documentaire, doté par France Médias Monde de 2500€ attribués au réalisateur de « Que será del verano », Ignacio Ceroi (Argentine). Mention du jury pour « Vaychiletik » de Juan Javier Pérez (Mexique)

- Prix du Jury étudiant de l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine doté de 1200€ attribués au réalisateur d’« Edna », Erik Rocha (Brésil) 
- Prix du public documentaire à « Cantos de represión » de Marianne Hougen-Moraga et Estephan Wagner (Chili, Danemark, Pays-Bas)

Courts métrages :
- Prix du meilleur court métrage, doté par France Télévisions, à « Entre ellas » de Roxane Florin (Mexique). Une mention pour « La luz de Masao Nakagawa » de Hideki Nakazaki (Pérou, Mexique)

Rencontres professionnelles du BAL – LAB :
- Mention Spéciale jury BAL-LAB pour « What’s in the Air », sujet porté par Laura Santullo et Rodrigo Plá (Mexique)
- Prix BAL-LAB du documentaire (traduction en Français du scénario lors de l’entrée en financement) à « Bea VII », projet porté par Natalia Garayalde (Argentine)
- Prix BAL-LAB de la fiction (traduction en Français du scénario lors de l’entrée en financement) à « Godspeed Satan », travail de José Pablo Escamilla ((Mexique)
- Lauréat de la Bourse d’aide au développement du CNC (5000 €) pour « On Top of the Cliff » d’Enrica Perez (Pérou)

Le rideau s’est baissé sur la 30ème édition. Rendez-vous pris pour 2022. Les équipes du festival y travaillent déjà…

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription