0
Exposition
Erika Sellier : les facettes créatives d’une carrière artistique en crescendo
Erika Sellier : les facettes créatives d’une carrière artistique en crescendo

| Anne de Miller-La Cerda

Erika Sellier : les facettes créatives d’une carrière artistique en crescendo

les pantheres d'Erika S.JPG
les panthères d'Erika Sellier ©
les pantheres d'Erika S.JPG
El d'Erika Sellier.JPG
"Eléphants dans la jungle" d'Erika Sellier ©
El d'Erika Sellier.JPG

Contrairement à de nombreux artistes ou artisans d’art, Erika Sellier a tracé courageusement son chemin d’artiste figuratif en dehors des modes de l’abstrait et du conceptuel. Un parcours original et personnel couronné de succès puisqu’en septembre dernier, l’artiste autodidacte a obtenu le Premier Prix des Métiers d’Art pour sa création dans le cadre du prestigieux salon Maisons et Objets à Paris.

C’est à la suite d’un échange épistolaire avec des croquis adressé à sa grand-mère, femme de goût originaire des Landes, qu’est née la vocation artistique d’Erika Sellier. Habituée depuis l’enfance à côtoyer des objets d’art et de collection, sa mère, antiquaire, lui avait transmis les valeurs du beau et les techniques anciennes.

Après une première formation à l’Ecole supérieure de publicité (1985-1987) à Paris, la jeune femme décide de se reconvertir dans l’artisanat d’Art à Saint-Jean-de-Luz.  En 2005, elle fit renaître l’art ancestral du fixé sous verre, une technique de la peinture sur du verre inversé connue depuis l’Antiquité. Le décor posé au dos, offre ainsi une bonne protection à la peinture. Maîtrisant cette technique difficile, Erika Sellier la réactualise en proposant de remarquables services de table sur le thème de la faune et de la flore à la symphonie de couleurs vitaminées. 
Ses premières créations  obtiennent rapidement du succès. En 2010, Erika est inscrite au répertoire des « Talents de France ». En 2013, elle expose au salon « Révélations » du Grand Palais à Paris. La célèbre boutique de décoration Bergdorff Goodman à New York lui demande une série de pièces uniques sur la mer.
De 2016 à 2017, l’artiste découvre la  technique du thermoformage chez un verrier de La Bastide Clairence. Puis, elle intègre de la poudre et de la feuille d’or dans certaines de ses compostions, à l’image de ses magnifiques panthères noires Art-Déco inspirées du peintre Paul Jouve (1878-1973). Une œuvre déjà réservée pour un client qui sera reproduite pour un autre acquéreur sur un support de bois. 
De ses nombreux voyages, entre autres en Afrique, l’artiste a rapporté toutes sortes d’images fantastiques d’animaux sauvages qu’elle immortalise sur ses panneaux muraux, tel ce triptyque mural sur verre qu’on imaginerait bien dans un spa, où un éléphant entre ombres et lumières s’avance dans la végétation luxuriante de la jungle (150 x 140 cm au total).
S’invitant aujourd’hui sur d’autres supports que le verre, les créations d’Erika Sellier explorent désormais des contrées telles que l’Asie, le Japon… Fidèle au Pays Basque, son futur thème traitera de l’architecture Art Déco.  En recherche permanente, le parcours de l’artiste ne cesse d’étonner !

Toujours à l’affût de nouveautés, Erika Sellier expose ses œuvres dans le restaurant bio galerie Xaya qu’elle a créé avec son compagnon biologiste Frédéric Grobost au 5, rue Saint-Jean à Saint-Jean-de-Luz. Actuellement en cette période confinement, les plats à emporter issus de l’alimentation locale à circuits courts y sont proposés (port 06 08 30 58 18 livraison à domicile).
Cet été, à l’occasion du Salon des Antiquaires à Biarritz du 21 au 24 août, les amateurs d’Art pourront aussi découvrir les créations d’Erika Sellier au Casino Bellevue.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription