0
Antiquités & Brocantes
Enchères à Biarritz : de l’âge d’or espagnol aux régionalistes basco-landais © DR

| Anne de Miller-La Cerda

Enchères à Biarritz : de l’âge d’or espagnol aux régionalistes basco-landais

Cliquez sur la première image pour découvrir les autres visuels !

Dimanche 28 octobre à Biarritz, Maître Marie-Françoise Carayol présentera 481 objets d'art dont des tableaux, du XVIIème siècle aux régionalistes, du mobilier de style et de l’argenterie, entre autres...

Parmi les portraits, celui de Charles II  d'après Claudio Coello (1642-1693), de l'école espagnole du XVIIème,  retient l'attention.

Charles II dit l’ensorcelé, fils aîné de Philippe IV d’Espagne, est né le 6 novembre 1661 au palais de l'Alcazar à Madrid. Proclamé roi d’Espagne en 1665 à l'âge de quatre ans, il fut placé sous la tutelle de sa mère Marie-Anne d'Autriche, de son épouse Marie-Louise d'Orléans puis de Juan José d'Autriche (fils bâtard de Philippe IV) et de ses ministres. Il fut également faible de corpulence comme le montrent les traits chétifs du portrait d’après Claudi Coello, aux  couleurs chaudes et à la brillance d’un Vélasquez correspondant  à la période de l’âge d’or de la peinture espagnole qui avait été soutenu par les mécènes de la maison des Habsbourg.

En 1700, âgé seulement de 26 ans, sa vie s’achève après une longue agonie. Louis XIV accepte le testament de Charles II et fait de son petit-fils Philippe, duc d'Anjou, le futur roi d'Espagne Philippe V. Le fait de ne pas avoir laissé d’héritier constitua l’une des causes qui acheva le règne de la maison de Habsbourg sur les couronnes d'Espagne. (Lot 165, dimensions 84x64cm)

A une époque voisine de l’âge d’or espagnol correspondant également un tableau de l’Ecole hollandaise de la fin du XVIIe siècle qui décrit avec minutie une scène hivernale dans une ville du Nord. Entre ombres et lumières, les carrosses, les cavaliers et les piétons traversent avec animation la rivière glacée bordée de riches maisons à pignons et escaliers si typiques de l’architecture hollandaise. Une époque où le commerce avait pu prospérer grâce aux échanges maritimes. Huile sur toile (Lot 152, 123 x 197.5 cm

Plus reposantes et de composition en ovale, deux huiles néo-régionaliste du « lac dans les  Landes » de Jean-Roger Sourgen laissent apparaître au premier plan des branches de pins. A  l’arrière-plan se découpent les côtes du littoral. Paysages en dehors des modes, le style du peintre aux formes stylisées sans fioritures s’affirme au fil du temps comme en témoigne cette composition en hauteur figurant des pins qui épousent le lac. Une palette de couleurs pastels à l’huile qui rappelle que le peintre, ami du poète Francis Jammes, avait habité Hossegor où il se fit construire par l’architecte Godbarge une maison sur laquelle il fit inscrire la devise estivale : « Rêver, peindre, chasser ».
Originaire de Vielle-Saint-Girons, Jean-Roger Sourgen (1883-1978) ne se destinait pas à la peinture. Menuisier, horloger, coureur cycliste puis photographe, éditeur de cartes postale, il s’orienta vers divers domaines avant de se consacrer à la peinture. (Lot 74, 2 huiles de 13x18 cm dimensions)

De la même période néo-régionaliste, plus d’une vingtaine de toiles de René Choquet (lots de 29 à 53) proviennent de la collection personnelle de la fille du peintre Jacqueline Choquet. Paysages de diverses régions françaises ou espagnoles, scènes d’intérieurs et portraits, dont l’autoportrait du peintre, composent cette importante collection.

Né à Douai, féru d’équitation, René Choquet (1872-1958) représenta des chevaux, des pottoks, des troupeaux de brebis, des attelages, des diligences et des scènes de chasse à courre. Peintre de la vie quotidienne au Pays Basque où il vécut à Ciboure, il réalisa  aussi des illustrations pour Francis Jammes. Ayant fait construire sur la route d’Olhette sa maison « Oberena », au pied de la Rhune, il rayonnera à travers tout le Pays Basque et principalement en Navarre, dans la vallée du Baztan. René Choquet  participa au« Groupe des Neuf », en 1923 au Musée basque, avec Ramiro Arrue, C. Colin, Domergue, Godbarge, Labrouche, Masson, Ribera, Virac et à celle des « Neuf au Carlton » en 1940. (Lot 47 huile datée de 1916 de 22x20cm)

Dimanche 28 octobre à 14h30 Maître MF Carayol, 6 rue du centre à Biarritz.

Exposition publique le 27 octobre de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h et le matin de la vente de 10h à midi.

"Traversée hivernale d'une ville hollandaise" école hollandaise du XVIIème siècle
© DR
2 vues des lacs des Landes par Jean-Roger Surgen
© DR
René Choquet autoportrait 1916
© DR

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription