0
Musique
Eglise de Guéthary : de merveilleux interprètes pour Mozart
Eglise de Guéthary : de merveilleux interprètes pour Mozart

| Alexandre de La Cerda 1302 mots

Eglise de Guéthary : de merveilleux interprètes pour Mozart

zBertrand Latour instrument 2.jpg
Bertrand Latour ©
zBertrand Latour instrument 2.jpg
zMusique2 Hélène Latour.jpg
Hélène Latour ©
zMusique2 Hélène Latour.jpg
Guillaume Latour.jpg
Guillaume Latour ©
Guillaume Latour.jpg

L'église de Guéthary accueillera vendredi 6 août un remarquable quatuor pour un concert entièrement dédié à Wolfgang Amadeus Mozart : avec l’hautboïste Bertrand Latour qui jouera exceptionnellement le merveilleux quatuor pour hautbois et cordes du célèbre compositeur autrichien, on retrouvera Hélène Latour, violoncelle, son frère Guillaume Latour, violon, ainsi que Vladimir Percevic, alto. 
Ces remarquables instrumentistes, lauréats de concours nationaux et internationaux, jouent au sein de formations prestigieuses comme l'Orchestre de Paris, l'Orchestre National de France, l'Orchestre Philharmonique de Radio-France, l'Opéra de Paris, l'Orchestre de Chambre de Paris, l'Opéra de Rouen etc. sous la direction de grands chefs tels Bernard Haiting, Kurt Mazurt, Nikolaus Harnoncourt, Tugan Sokhiev...
Ils seront réunis ce soir-là pour faire partager au public leur amour de la Musique de Chambre qu'ils pratiquent régulièrement sous diverses formes, sonates, trios ou quatuor.
Ils interpréteront de Mozart les duos violon - alto en sol majeur K423, violon - violoncelle en sib majeur K424, le Quatuor pour hautbois et cordes en fa majeur K370 et le Divertimento pour cordes K563.

Bertrand Latour : il débute le hautbois avec Daniel Dechico au Conservatoire de Bayonne où il obtient ses premiers prix de Hautbois et de Musique de chambre. Il poursuit ses études à Paris avec Pierre Pierlot, le soliste de l'Orchestre National de l'Opéra de Paris. Hautbois solo dans divers orchestres, chambriste apprécié, il donnera de nombreux concerts en France et à l'étranger. Nommé Hautbois solo de l'Orchestre National de Belo Horizonte au Brésil, il y développera les concerts de Musique de Chambre, notamment dans les magnifiques églises baroques de la ville d'Ouro Preto, classées patrimoine de l'humanité. De retour en France, Hautbois solo de l'Orchestre Colonne à Paris, il donnera de nombreux concerts au Châtelet et jouera dans plusieurs formations de Musique de chambre. Sa carrière se poursuit à Lisbonne où il est nommé premier Hautbois solo de l'Orchestre National de l'Opéra. Il y accompagnera les plus belles voix, comme la soprano Ilenéa Cotrubas où le ténor Alfredo Kraus. « La chaude sonorité qui émane de son instrument nous émeut, nous touche profondément ». Et dans articles parus à Lisbonne après la représentation de la Traviata de Verdi, les critiques notaient que « la voix de la soprano et celle du hautbois solo de l'opéra se confondaient avec enchantement, nous transportant au-delà du réel ». Bertrand Latour  consacre aussi  beaucoup de temps et d'energie à promouvoir les jeunes artistes de demain. Président d'Artemonia, il crée entre autres, en 2009, les concerts du dimanche matin à Biarritz à l'Hôtel du Palais et participe avec passion à la vie musicale et artistique du Pays Basque.  

Guillaume Latour : premier Prix de Violon et de Musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le jeune bayonnais remporte de nombreux concours (Prix Zulawski, Radio-France Royaume de la musique, Concours International du Maroc...). Les grandes scènes françaises l'accueillent (Salle Gaveau, Cortot, Messiaen, Grand Théâtre de Bordeaux, Grand Théâtre de Provence...) et il participe à la tournée européenne de l'Orchestre National de France, sous la direction de Kurt Masur. Ses concerts l'emmènent en Chine, Etats-Unis, Canada, Maroc, Argentine, Japon..., et dans la plupart des pays européens. Passionné de musique de chambre, il donne un grand nombre de concerts, notamment en trio avec piano. Lauréat des Concours Internationaux de Pianello Val Tidone (Italie) et Charles Hennen (Pays-Bas), il se spécialise depuis 2005 dans la formation piano/violon, avec la pianiste Célimène Daudet (leur duo gagne en 2010 le Prix Pro Musicis de Paris). Violon solo à l'opéra de Toulon de 2006 à 2011, membre du Quatuor Diotima de 2011 à 2014, Guillaume Latour poursuit sa carrière de soliste. Passionné, curieux, il aime aller à la rencontre de nouveaux publics en innovant avec les compositeurs actuels ou grâce à son approche stylistique de ceux du passé.
Aussi bien soliste émérite, chambriste recherché que musicien de cabaret tzigane, cet artiste volubile s'est produit sur les scènes les plus prestigieuses: Philharmonie de Berlin, Suntory Hall à Tokyo, Forbidden city hall à Pékin, Wigmore hall à Londres, Teatro nacional de Madrid, Teatro Colon à Buenos Aires, Library of Congress à Washington, Théâtre des Champs Elysées à Paris...
Son travail, les critiques unanimes et ses récompenses internationales font de lui un des plus grands interprètes de sa génération.

Quant à Hélène Latour, comme son frère, elle est une passionnée par la Musique de Chambre.
« Une sonorité magnifique, une présence, un talent dans la grande lignée des plus grands violoncellistes », tels sont les éloges souvent entendus après ses concerts.
Après ses études musicales aux Conservatoires de Bayonne et de Bordeaux, Hélène Latour est diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans les classes de Roland Pidoux pour le violoncelle et de Claire Désert et Ami Flammer pour la Musique de Chambre. Elle poursuit sa formation avec Marc Coppey et reçoit une bourse pour étudier à l’Université de Montréal, où elle obtient sa Maîtrise d’Interprétation en 2009. Hélène a eu l’occasion de participer à de nombreuses master-classes (Anner Bylsma, Quatuor Talich, Trio Wanderer, Yegor Dyachkov…) et d’enchanter le public dans des festivals européens de renom : Saisons Musicales en Ardèche, Musique en Côte Basque, Festival international de la Roque d’Anthéron, Schubertiades de Barcelone, Les Journées Ravel. Depuis 2006, elle collabore régulièrement avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France ainsi qu'avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse.

L’altiste serbe Vladimir Perčević débute la musique à l’âge de six ans à l’Ecole pour Jeunes Talents de Cuprija en Serbie. Il obtient alors de nombreux prix pour les jeunes avant de remporter le 1er prix du concours national des jeunes altistes à Belgrade en 2002. L’année suivante il est admis à la Faculté des Arts de Belgrade dans la classe de Dejan Mladjenovic. Après avoir obtenu son diplôme de Master à l’Université de Belgrade, Vladimir est invité par le célèbre altiste et professeur Gérard Caussé à intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il finit ses études de Master avec la mention très bien à l’unanimité en 2013. Vladimir se perfectionne en 3ème cycle au CNSM de Paris et poursuit ses études en Master de musique de chambre dans la classe de Hae-Sun Kang.
Vladimir est également passionné par la musique contemporaine. Il participe à des projets de l'IRCAM, collabore avec plusieurs jeunes compositeurs et reçoit des conseils de compositeurs confirmés tels que George Benjamin, Bruno Mantovani, Stefano Gervasoni et Gérard Pesson.
Il est invité dans de nombreux festivals parmi lesquels le festival d'Auvers-sur-Oise, la Folle Journée au Japon, le ManiFeste de Paris, le festival Messiaen au pays da la Meije, le printemps de l'art de Monte-Carlo, "Traiettorie" de Parme, le festival BEMUS de Belgrade, le Santander festival et le festival Casals de Prades. Il se produit en soliste et en musique de chambre aux côtés d'artistes comme Mihaela Martin, Hae-Sun Kang, Jean-Claude Vanden Eyden, David Chan, Michel Strauss, Marianne Piketty, Emmanuelle Bertrand et dans les salles comme la Cité de la musique de Paris, Muziekgebouw d' Amsterdam, l'Arsenal de Metz, la Philharmonie de Paris au Teatro de Caja Duero de Salamanca, dans la salle Kolarac à Belgrade, la Sala Argenta à Santander...
En tant que soliste il se produit avec plusieurs orchestres, notamment l'Orchestre de Lauréats du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (OLC), Orchestre de chambre de Nouvelle Europe, Orchestre de Jeunes talents de Cuprija... Il enregistre plusieurs CDs pour le label du Conservatoire de Paris comprenant la création mondiale du Concerto pour alto et orchestre de F.Martin.
Artiste en résidence de la Villa Musica de Schloss Engers en Rhénanie-Palatinat et lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire, Vladimir est choisi comme jeune artiste en résidence au Festival Clos Vougeot.
Il joue sur un alto de G. Guadagnini de 1780 prêté par la Fondation Zilber/Rampal. 

Prix des places : 20, 30 ou 45 euros / réservations au tél. 06 80 04 53 19.

Vladimir Percevic, Alto.jpg
Vladimir Percevic, alto ©
Vladimir Percevic, Alto.jpg
mozart-jpg-sglgvhjfmcnkfwcbdt8pyw.jpg
Mozart ©
mozart-jpg-sglgvhjfmcnkfwcbdt8pyw.jpg

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription