1
Patrimoine
Des œufs de Pâques dans les jardins d'Arnaga
Des œufs de Pâques dans les jardins d'Arnaga

| Anne de Miller-La Cerda

Des œufs de Pâques dans les jardins d'Arnaga

En cette période particulière de confinement, le public manifeste un intérêt pour le développement de la nature et l’écologie. Sollicité sur ces thèmes, le jardinier en chef d’Arnaga Jean-François Oxarango a bien voulu répondre aux questions de Baskulture. 
Quelques rappels historiques : 
Dans les années vingt, le jardin d’Arnaga, dessiné par Edmond Rostand et son architecte en chef Albert Tournaire, lauréat du grand prix de Rome - il sera chargé de la construction de la demeure (1903-1906) avec l’aide du paysagiste Pierre Ferret -, élaborent sur 15 hectares un jardin à l’anglaise et un jardin « à la française » aux perspectives et à la rigueur géométrique. 
Mais en contradiction avec l’ordonnancement géométrique habituel, Edmond Rostand imagina côté Ouest un jardin romantique aux grappes bleues d’hortensias, à l’image de celles qui ornaient le portrait de Rosemonde Gérard par Henry Caro-Delvaille, ancien élève de Léon Bonnat. Classée monument historique depuis 1995, la demeure avait reçu en 2004 le label « Jardins remarquables ». 
Au fil des années, le jardin d’Arnaga fut délaissé et parfois endommagé par les tempêtes. Lors de la dernière catastrophe en 2009, les chênes pédonculés plantés par Edmond Rostand - aux branches taillées en « têtards » - se cassèrent ou courbèrent leur échine. L’un des deux cryptoméria japonica, conifère aux allures de cèdre aux tonalités rousses l’hiver, dut même être abattu pour des raisons de sécurité. La broderie fatiguée du jardin, avec ses haies de buis et ses topiaires taillées à la française en forme de cônes ou de boules, ainsi que leurs allées, avaient perdu leurs formes. 
A la demande de Vincent Bru, à l’époque maire de Cambo, l’architecte-paysagiste Françoise Phiquepal entama de 2012 à 2015 une restauration complète du jardin dans le style Art nouveau d’origine lors de sa création, en y restituant le treillage de la pergola des poètes.  
Un effort qui sera récompensé en 2018 par le prix des « Victoires du Paysage » pour les travaux d’aménagement réalisés entre 2012 et 2017. 
Cette même année 2018, Jean-François Oxarango, originaire de Cambo, chargé de l’ornementation florale de la ville, sera nommé jardinier en chef  d’Arnaga à la suite de Pantxa Azarete, parti à la retraite. Une vocation pour l’art du jardin dont il a hérité de son grand-oncle, depuis l’enfance :  

A l’occasion de l’émission « Silence ça pousse » en mars 2020 dernier, vous avez évoqué un effet d’illusion d’optique avec un effet de couleurs. La conservatrice Béatrice Labat d’Arnaga vous a surnommé « magicien de la couleur ». 
Effectivement, j’ai évoqué lors de cette émission la façon dont j’utilise les couleurs. Je dispose des  fleurs aux tons chauds jaunes et rouges du côté de la maison et progressivement j’ajoute des fleurs aux tonalités de plus en plus violettes, bleus vers le lointain afin d’obtenir un effet de perspective plus important. 

Pratiquez-vous d’autres effets d’optique ? 
En bout de jardin, je taille les topiaires progressivement un peu plus petites, ce qui apporte plus de profondeur. De même sur les côtés latéraux, j’élague et je pratique des trouées dans les charmilles afin d’élargir l’espace. 
Fin avril, près de la villa, dans les parterres délimités par les buis, je prévois de planter dans des tons orangés, tels les dahlias à pompons, les bégonias, des œillets d’Inde, de lantana, du zinnia… 
Près de la villa, la dominante de couleur sera l’orangé qui progressivement s’estompera pour se parsemer progressivement de mauve violine avec de la sauge, du gomphrena,  ageratum, heliotrope, pétunia. 
Pour les bordures autour des rosiers blancs à tiges, je planterai de la santoline, de l’euphorbe, de la cinéraire. 

Qu’avez-vous prévu pour les arbres ?
Je ne suis pas chargé des arbres. Pour des questions de sécurité, dans le parc très visité, nous avons une personne spécialisée capable de détecter à l’avance si un arbre menace de tomber. 

Actuellement pour l’entretien des jardins que suggérez-vous ?
- Tailler les arbustes à floraison printanière qui défleurissent. Ne pas utiliser de cisailles mais un  sécateur pour éliminer les branches défleuries. On garde de préférence entières les jeunes pousses qui démarrent. 
- S’il est encore trop tôt pour les annuelles, il est vivement conseillé de planter les vivaces qui ont besoin de plus de temps pour s’ installer. 

Quel conseil particulier pouvez-vous apporter à nos lectures en cette période ?
En plus de tailler vos arbustes et planter des fleurs, je recommande  de constituer un potager.  
- Semer les carottes (en jouant avec les variétés, on peut avoir des carottes toute l’année, les radis, les salades, les courges. Surveiller que les limaces ne viennent pas manger les jeunes pousses. En cas de nuits trop fraîches, penser à un voile d’ hivernage pour les couvrir. 
- Semer également, mais à l’ abri, les concombres, les potirons, les courgettes, les tomates (c’est la limite, après c’est trop tard !). 
- Planter les fraisiers, le thym, l’ origan. Comme cela, on leur laisse le temps de bien s’ enraciner pour la saison. 

Produisez-vous des œufs à la Basse-Cour de « Chantecler » ? 
- Nous ne possédons pas vraiment une ferme. Nos poules déjà âgées produisent des œufs, j’aurais souhaité commander d’autres variétés plus jeunes. Nous avons également cinq pans.  
Alors pour Pâques, nous vous souhaitons de recevoir beaucoup d’« œufs poétiques » ! 

Au Programme :
https://www.comedie-francaise.fr/

https://www.youtube.com/channel/UCiO6XES6COOJYcp8aBv-NpQ
Lundi 13 avril à 16h05 en directe de la chaîne web-Télé la Comédie continue : Françoise Gillard lit Rosemonde Gérard. 
La comédienne Françoise Gillard, venue à Arnaga durant l'été 2018 pour les lectures de poèmes de Rosemonde Gérard, propose celles de "Quand tu seras vieux" et la "Chanson du nuage". Une parenthèse poétique à ne pas manquer. La Comédie-Française a lancé une chaîne de web-télé, diffusant quotidiennement des projets originaux ainsi que des captations de spectacles à partir de 16 heures.

Ndlr. : La 18e édition des Rendez-vous aux jardins initialement prévue début juin aura lieu les vendredi 2 (réservé plus particulièrement aux scolaires), samedi 3 et dimanche 4 octobre sur le thème de la transmission des savoirs. Quant à la Nuit des Musées, elle a été décalée au samedi 14 novembre prochain, ce qui pourrait poser problème pour les établissements qui avaient prévu de fermer à la fin des vacances de la Toussaint.
 

Répondre à () :


Captcha
Frapin Régine | 10/04/2020 13:13

Merci infiniment pour tous ces beaux souvenirs d’une période bénie que nous ne réalisions pas assez pour en apprécier l’importance et sa valeur. Nous sortirons de ce confinement différents et apprécierons au mieux je le crois sincèrement ce que nous aurons pu conserver.

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription