1
Actualité
Cathédrale de Bayonne : ordinations sacerdotales par Mgr Aillet
Cathédrale de Bayonne : ordinations sacerdotales par Mgr Aillet

| François-Xavier Esponde 417 mots

Cathédrale de Bayonne : ordinations sacerdotales par Mgr Aillet

zActu Ordinations sacerdotales d'Alexandre Blaudeau et Joseph Nguyen Van Phuc Mgr Aillet.jpg
Ordinations sacerdotales d'Alexandre Blaudeau et Joseph Nguyen Van Phuc Mgr Aillet ©
zActu Ordinations sacerdotales d'Alexandre Blaudeau et Joseph Nguyen Van Phuc Mgr Aillet.jpg

En cette fête de Pierre et de Paul anticipée, deux jeunes prêtres ont été ordonnés en la cathédrale de Bayonne ce samedi 26 juin dernier par l’évêque de Bayonne Mgr Aillet, en présence de prêtres venus de tous horizons.
Un Poitevin et un Vietnamien, alexandre Blaudeau, et joseph Nguyen Van Phuc, ont réuni leur famille et leur origine au cours d’une messe fervente et bien portée à l’orgue par Iban Erguy, enjoué et inspiré, avec deux chorales venues de Nay et le groupe des vietnamiens de la région.

En quatre langues, le français, le latin, le basque et le vietnamien, la liturgie a déroulé ces répertoires singuliers adjoints lors de l’ordination.
Le chant vietnamien rappelle “la vie de l’homme est faite de mille sentiers, le coeur de l’homme qui peut le sonder ?
Les pas titubants dans cette vie, je ne suis que pèlerin.
Au nom de l’alliance que j’ai conclue, n’aie pas peur de l’avenir!
Dans cette infinie terre promise, ma main te portera.
Quoi qu’il arrive que la vie change ma promesse, la parole d’alliance restera mon roc,
Moi je l’offrirai ma vie, je te croirai, je t’aimerai et j’aurai confiance en toi.
Voici ma fidélité et mon alliance inébranlable, même si ce rocher là se déplace, moi je garderai mon alliance".

L’exode de ces jeunes vietnamiens venus en Europe est habité de cet exil forcé par les circonstances. Chacun a pu deviner la dimension délicate de leur déplacement pour rejoindre notre vieille chrétienté au cours de ces décennies passées.
En l’absence de la famille vietnamienne restée au pays, l’engagement de ce jeune prêtre revêt une signification universelle de foi et de charité, que les témoins réunis ce jour en la cathédrale bayonnaise ont pu apprécier à sa juste valeur.

En cette année jubilaire ignacienne qui se tiendra à Marseille, en cet anniversaire d’Ignace de Loiola et de Javier de Yasu, en souvenir de ces 122 prêtres de la Société des missions étrangères de Paris - MEP, issus du diocèse de Bayonne-Lescar-Oloron, et de nombre de missionnaires d’autres instituts nés en cette terre, l’émotion était vive, et la prière fervente.
Un jour mémorable pour ce diocèse métamorphosé par la venue de ces Asiatiques parmi les Africains et les Sud-Américains qui se dévoilent par leur nombre dans l’église locale.
Le logiciel comme aiment à dire les jeunes générations a changé. La mutation multiculturelle et ecclésiale est désormais indéniable. Telle l’église, communauté visible par ses membres, de plus en plus éclectique, universelle et, selon l’origine, catholique !

Répondre à () :


Captcha
goyeneche | 02/07/2021 12:32

des prêtres-ouvriers je présume ? sacré alliet ! toujours aussi gauchiste !

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription