0
Musique
Biarritz : un grand organiste à Saint-Charles ce dimanche
Biarritz : un grand organiste à Saint-Charles ce dimanche

| Rédaction

Biarritz : un grand organiste à Saint-Charles ce dimanche

Suite du festival « Biarritz en Chamades » : le public qui a bravé dimanche dimanche dernier des intempéries (historiques) et la menace sanitaire, a confirmé, s’il en était besoin, le pari pris il y a sept ans par le curé de Biarritz, dom Maurice Franc, et le titulaire des orgues de Biarritz (qui avait assuré leur restauration), Laurent Riboulet de Sabrac, de fidéliser autour de l’orgue « instrument de musique » (et quel instrument !), bien au-delà de sa plus traditionnelle fonction liturgique. La grande Véronique Le Guen, pour notre total bonheur, a quitté son crachin breton pour goûter aux cataractes du ciel biarrot… et des applaudissements nourris d’un public conquis !

Ce dimanche 10 octobre, en l’église Saint-Charles, place à d’autres grandes eaux, pas venues du ciel mais du Château de Versailles et de sa chapelle royale, que l’heureux titulaire du grand orgue, Jean-Baptiste Robin, va délaisser le temps de ce deuxième récital de Biarritz en Chamades.

Palmarès irréprochable, « royal », pour ce jeune talent qui a pu collecter sept prix du Conservatoire National Supérieur de Paris avant de conclure sa formation au King’s College of Music de Londres. Depuis 10 ans organiste de la Chapelle Royale de Versailles, il défend dans le monde entier la musique de ses prédécesseurs (Marchand, Couperin) parmi un répertoire universel. Quinze pays en Europe, plus de 30 états américains, Canada, Russie, Israël, Asie, sont autant de haltes familières à ce pèlerin « VIP » de la grande école d’orgue française.

S’il en était besoin, sa carrière de compositeur le ferait définitivement sortir du lot. De l’instrument soliste au grand orchestre, il a été joué par pierre Boulez, Romain Leleu, David Guerrier, Vincent Warnier et à peu près tous les grands orchestres français…

Dimanche, c’est sur le plus grand orgue de Biarritz que Jean-Baptiste Robin fera vivre trois siècles de musique grâce à Marchand et De Grigny, un grand prélude et fugue de Bach, les célèbres Litanies d’Alain, et, avant Franck et Louis Vierne, un échantillon de ses compositions.

Ce feu d’artifice royal sera donné dimanche 11 octobre à 17h en l’église St-Charles de Biarritz, en libre participation, avec vidéo-projection de l’artiste

Le festival se poursuit dimanche 18 octobre en l’église Saint-Joseph avec Frédéric Blanc (Notre-Dame d’Auteuil, Paris), dimanche 25 octobre à Sainte-Eugénie où se produira Olivier Périn (La Madeleine Paris) et enfin, dimanche 1er novembre, retour en l’église Saint-Martin avec Laurent Riboulet (Biarritz) accompagné de la soprano Marie-Claire Delay.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription