2
Exposition
Biarritz : la flamboyante Jackie Kennedy et son clan
Biarritz : la flamboyante Jackie Kennedy et son clan

| Anne de Miller-La Cerda 1846 mots

Biarritz : la flamboyante Jackie Kennedy et son clan

1962 Malraux et Jackie.JPG
1962 André Malraux et Jackie Kennedy ©
1962 Malraux et Jackie.JPG
Joseph et Henri de la Falais.JPG
1928 Joseph Kennedy et Henry de la Falaise de la Coudraye ©
Joseph et Henri de la Falais.JPG

A partir du 5 avril, au fil des promenades depuis le golf du phare jusqu’à la Grande Plage, 164 photos grand format, légendées et affichées, rendent hommage à l’icône américaine Jackie Kennedy, épouse de John Fitzgerald Kennedy, 35ème président des Etats-Unis, entouré de son « clan ».

Commissaire de l’exposition, conférencier et biographe, passionné par l’histoire mythique de du couple Kennedy et de leur « clan », Frédéric Lecomte-Dieu étudie avec minutie depuis de nombreuses années les archives de la JFK Library de Boston et des différentes bibliothèques des Présidents des Etats-Unis. Tout au long de cette promenade picturale sont retracés les moments forts de Jackie et des Kennedy : leur rencontre chez les Bartlett, leur mariage, la campagne présidentielle, les 1 007 jours de la présidence, Dallas, les funérailles du président John Kennedy, la campagne sénatoriale de Ted et de Robert Kennedy.

« La présidence a été marquée par des événements importants : l’échec de la Baie des Cochons à Cuba, le Mur de Berlin, l’intensification de la guerre froide avec l’Union Soviétique, les premières troupes envoyées au Vietnam pour éviter que le Sud de l’Asie ne tombe entre les mains des communistes… et la signature du premier traité de limitation des essais nucléaires avec la collaboration de Nikita Khrouchtchev ».

Quelques années auparavant, John – comme auparavant son père Joseph Kennedy - s’était rendu en Europe avec son ami Lem Billings et restent deux semaines à Biarritz en 1937. En 1950, Jacqueline Bouvier qui fait ses études à la Sorbonne, rejoint le Sud-Ouest de la France et la Côte basque avec une amie française Claude de Renty. Mariée, elle viendra avec ses enfants à Biarritz, (On peut regretter que ne figure pas à l'exposition une photo de Jackie à Biarritz !)

Née le 28 juillet 1929 à Southampton sur l’île de Long Island, près de New York, Jacqueline. Lee Bouvier est la fille aînée de John Vernou Bouvier (1891-1957), un riche agent de change de Wall Street, et de son épouse Janet Norton Lee (1907-1989). Au XIXème siècle, son ancêtre André Eustache Bouvier était issu d’un village du Gard. Michel, un de ses fils, ébéniste de métier, quitta la France sous l’Empire pour s’installer à Philadelphie où il fit rapidement fortune dans l’importation du marbre. Chez son fils John Vernou Bouvier, la langue française et sa culture seront conservés. Enfant, Jacqueline apprend le français à la maison.

Partie étudier à la Sorbonne afin de compléter ses études, elle y obtint un diplôme en littérature française. 
De retour aux USA, Jacqueline Bouvier est engagée avec l'aide de son beau-père comme « photographe enquêteur » pour le journal « Washington Times-Herald » en 1952. Très douée, elle s’y fit remarquer. C’est en mai de la même année qu’elle rencontra son futur mari John Kenndy, qui sera élu sénateur du Massachussetts. Peu de temps après, leur mariage était célébré le 12 septembre 1953 à l'église Sainte-Marie de Newport, dans l'État de Rhode Island. De cette union naîtront Arabella (1956, morte-née), Caroline (1957, écrivain et avocate), John Fitzgerald (1960-1999, avocat et journaliste décédé accidentellement en avion), Patrick, né prématurément par césarienne et décédé au bout de deux jours suite à un problème respiratoire (1963).
Quelque années plus tard, John Kennedy, avec l’aide de son frère Robert, membre de son équipe électorale, battit son concurrent Nixon et sera élu président le 8 novembre 1960.

Dès son arrivée à la Maison Blanche, Jackie Kennedy, toute imprégnée de culture française,  entreprendra de restaurer les lieux avec l’aide du designer français Stéphane Boudin. Quelques années plus tard, à l’occasion d’un voyage officiel en France, Jackie rencontrera le ministre de la culture André Malraux. Celui-ci, charmé par cette élégante présidente passionnée d’arts, acceptera de prêter exceptionnellement la « Joconde » afin que le chef d’œuvre puisse être exposé à Washington.

En tant qu‘épouse du président, Jackie Kennedy se devait d’accompagner son mari lors de ses meeting politiques. A Dallas au Texas, le 22 novembre 1963, dans le cadre de la campagne pour sa réélection, Jackie était assise à côté de son mari dans une voiture officielle décapotable quand, suite à plusieurs tirs, son mari sera tué, atteint à la tête. Soudain tout s’effondre pour l’Amérique ! « ll a été conclu que le tireur, Lee Harvey Oswald, lui-même tué à l’occasion d’un transfert à la prison de Dallas par Jack Ruby, propriétaire d’une boîte nuit, avait agi seul, alors que nombre de rumeurs et suspicions évoquaient un complot. » Mais la vérité sur cette affaire reste encore mystérieuse.

En juillet 1968, un nouveau drame s’ensuit avec son beau-frère Robert Kennedy, sénateur de l’Etat de New York, assassiné à Los Angeles par le Jordanien Sirhan Sirhan. Une fois de plus, ce meurtre donnera a lieu à de nombreuses versions contradictoires.
Quatre mois plus tard, fuyant la malédiction qui pèse sur le clan Kennedy, Jackie s’exclama « Ils vont assassiner mes enfants, je quitte ce pays de fous ! ». Avec Caroline et John Fitzgerald, Jackie rejoindra son futur second époux, l’armateur et milliardaire grec Aristote Onassis. Cependant le couple battra de l’aile. En 1975, atteint  d’une myasthénie, Onassis décédera.

Engagée par l’éditeur Viking Press puis par Doubleday,  Jackie sera chargée de promouvoir des livres et leurs auteurs. En même temps, elle soutiendra la construction de la bibliothèque Kennedy inaugurée en 1979 à Boston.
Se consacrant à ses heures perdues à ses autres passions  artistiques et équestre, elle découvre lors d’une ballade à cheval qu’elle est atteinte d’un cancer des lymphes. Le 19 mai 1994, sa vie s’achève. C’est au cimetière national militaire d’Arlington, entourée de sa famille, qu’elle sera inhumée.

Protectrice des Arts, l’ élégante Jackie Kennedy aura connu une vie glorieuse cependant parsemée d’évènements tragiques et de combats qui  rappelle dans un tout autre contexte cent ans auparavant celle d’Eugénie de Montijo l’épouse de Napoléon III, qui perdit son mari puis son fils dont une exposition « Eugénie créa Biarritz » lui avait rendu hommage l’été dernier à l’occasion du centenaire de son décès. 

L’exposition « Jackie et le clan Kennedy » est un événement soutenu par Alain Malraux, beau-fils du ministre André Malraux, Francis Huster, passionné par la présidence de John F. Kennedy, l’ambassadeur des États-Unis au Maroc Frederick Vreeland, membre de la Sécurité Nationale des États-Unis en 1963 et ami intime du couple présidentiel, ainsi que Federico Mayor, directeur général de l'UNESCO (1987 1999), et Marisa Berenson, amie de la famille.
10% des bénéfices de l’exposition seront reversés à l'association «  Amis du Malandain Ballet Biarritz » en soutien au CCN.

PROGRAMME : Exposition :" Jackie et les Kennedy" du 5 avril au 5 septembre depuis le golf du phare jusqu’à la Grande Plage en bordure de mer :

EXPO PHOTOS « JACKIE ET LES KENNEDY » LE PARCOURS 1. Le Jardin Public « Jacqueline Bouvier et John F. Kennedy ». 48 photos légendées qui retracent la vie de Jacqueline Bouvier Kennedy de sa naissance en juillet 1929 jusqu’à l’élection de John F.  Kennedy en novembre 1960. 

2. Les Jardins de la Grande Plage : « 1 007 jours à la Maison Blanche ». 60 photos légendées qui retracent le séjour du couple à la Maison Blanche du 20 janvier 1961 au 21 novembre 1963.

3. Le Square d’Ixelles : « Dallas, mort d'un président ». 20 photos légendées qui retracent le drame de Dallas jusqu’au départ de Jackie de la Maison Blanche le 5 décembre 1963.

4. La Côte des Basques : « Les rêves ne meurent jamais ».  24 photos légendées sur l’héritage de John F. Kennedy, Jackie après sa mort, les frères Kennedy et leur destin, Lyndon Johnson au bureau ovale, l’assassinat de Martin Luther King, l’élection de Barack Hussein Obama et celle de Joe Biden. 

5. Golf du Phare : « John F. Kennedy, le meilleur golfeur de la Maison Blanche ». 12 photos légendées qui retracent la passion de JFK et de sa famille pour le golf. 

Les 13, 14 et 17 mai : LES CONFERENCES
La Médiathèque : le 14 mai, les 8, 9 et 10 juillet à 18h30 Conférences animées par Frédéric Lecomte, commissaire d’exposition et biographe des Kennedy  - 14/5 : « Jackie et André Malraux, une amitié exceptionnelle » animée par Alain Malraux et Frédéric Lecomte. Entrée 10€ / inscription obligatoire - 9/7 : « John Kennedy, le rêve américain ». Entrée sur inscription - 10/7 : « Jackie, un destin (1929-1994) ». Entrée sur inscription Inscriptions et informations sur Jackiebiarritz.com 

18 juin : CINE/DEBAT  « JACKIE, la première dame » de Pablo Larraín, avec Natalie Portman, Peter Sarsgaard, Greta Gerwig.  Synopsis : 22 novembre 1963, John F. Kennedy, 35e président des États-Unis, vient d’être assassiné. Confrontée à la violence de son deuil, sa veuve, Jacqueline B. Kennedy, First Lady admirée pour son élégance et sa culture, tente d’en surmonter le traumatisme, décidée à mettre en lumière l’héritage politique du Président et à célébrer l’homme qu’il fût.
Déroulé de la soirée :  ➢ 18h30 : conférence « Dallas, Mort d'un président » par Frédéric Lecomte Dieu, l’un des biographes de la famille Kennedy et commissaire d’exposition. Dédicace du catalogue de l’exposition. ➢ 20h30 : projection du Film « Jackie, la première dame » Cinéma LE ROYAL : Entrée : 8€

 15 et 16 MAI : TOURNOI DE GOLF   ➢ 1er Trophée Jackie and John F. Kennedy, le samedi 15 mai et le dimanche 16 mai au golf du Phare et au golf de Chiberta, avec le soutien de Golf Channel TV, en présence d’Alain Malraux le 16 mai au club house de Chiberta pour la remise des Prix.  ➢ Les bénéfices seront reversés pour contribution à la reforestation de Chiberta.  ➢ Tarifs et Inscriptions : Golf du Phare et Golf Chiberta, Formule Scramble (équipe de 2), ouverture des inscriptions le 5 avril. Nombre d’équipes, limité à 60 équipes. 

LEGENDES PHOTOS CI-JOINTES :
1- Eté 1928, Joseph Kennedy,  le patriarche du clan visite régulièrement son ami Henry de la Falaise de Coudraye qui possède une maison à Biarritz,  Crédit photos : Collection Jacqueline Kennedy à Biarritz. Templar Presse.

2 - Le 11 mai 1962, un hommage officiel est rendu au ministre français de la Culture, André Malraux. Jackie a organisé cette journée avec beaucoup d’excitation, « C’est l’homme le plus fascinant que j’ai rencontré. » Elle connaît ses œuvres et plus particulièrement, La Condition Humaine, impressionnée par la force de ses personnages. Un an plus tôt, les deux fils Malraux avaient trouvé une mort tragique dans un accident de voiture. Jackie et John étaient attendus à l’Élysée, puis au château de Versailles pour un dîner inoubliable. « Il ne viendra pas. » Mais il vint. Leur amitié prit naissance à cet instant.  Copyright : Bibliothèque présidentielle et musée John F. Kennedy, Boston.(1962 Jackie et André Malraux)

 3 - Le 15 septembre 1962, à bord du destroyer USS Joseph Patrick Kennedy Jr, le couple présidentiel assiste à l’une des épreuves de l’America’s Cup. « John aime la mer… Les Kennedy sont arrivés à Boston par l’océan. Ils ont quitté leur Irlande natale pour le rêve américain. Il aime me répéter qu’un lien fondamental existe entre l’homme et la mer. Le sel qui coule dans nos veines. Copyright : Bibliothèque présidentielle et musée John F. Kennedy, Boston

Belle Jackie et son mari John Kennedy.JPG
Le couple présidentiel assiste à l’America’s Cup. ©
Belle Jackie et son mari John Kennedy.JPG

Répondre à () :


Captcha
Velez Daniel | 02/04/2021 15:49

C'est une expo un peu "attrape gogo" comme disait mon amatxi. Jackie est tellement venue à Biarritz qu'il n'y a aucune photo d'elle et encore moins de son mari . Toutes ces photos sont connues et reconnues et je ne pense pas qu'une telle expo sur une aussi longue période soit de bon aloi. Et pour terminer je reprends mon slogan: "Il y a aussi des Photographes au Pays Basque"

Léon MAZZELLA | 07/04/2021 16:52

Bien asséné, Daniel.

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription