0
Manifestation
Bayonne : on chantera et on dansera pour les 50 bougies du pottok !
Bayonne : on chantera et on dansera pour les 50 bougies du pottok !

| baskulture 1129 mots

Bayonne : on chantera et on dansera pour les 50 bougies du pottok !

zManif1 pottokagauaFB.jpg
Pottokagaua ©
zManif1 pottokagauaFB.jpg
zManif1 pottokaegunaFB (1).jpg
Pottokaeguna ©
zManif1 pottokaegunaFB (1).jpg

L’Association nationale du Pottok présente à l’occasion de son cinquantième anniversaire, avec le soutien de la Ville de Bayonne, deux événements familiaux et conviviaux pour célébrer le pottok, les 6 et 7 août prochain à Bayonne. Pottoka Eguna, une journée consacrée aux pottok, destinée à toute la famille avec son lot d’animations, et Pottoka Gaua, la nuit du pottok, un spectacle mêlant culture, danse, musique, chant et pottok, aux Arènes de Bayonne.

Deux rendez-vous à ne pas manquer :

- Pottoka Gaua, la nuit du Pottok le vendredi 6 août à 21h aux Arènes de Bayonne : près de deux heures de spectacle avec plus de 60 participants autour de scènes chorégraphiées mêlant musique classique, danses basques et danse contemporaine, chants basques, vidéo, ainsi que de nombreux Pottok élevés par des professionnels. À travers trois tableaux, le public revivra l’évolution du Pottok ces 50 dernières années, et pourra entrevoir le travail effectué par l’association depuis le début de son aventure dans les années 70.

Au programme :
- les chanteurs labourdins Naia Robles ainsi que le groupe Otxalde qui sillonne depuis 1976 les routes du Pays Basque et d’ailleurs. Aujourd’hui, composé de voix mixtes, il compte sept musiciens : Miren (piano, voix), Johanna (voix), Arnaud (percussions), Maitexa (voix), Cédric (accordéon, voix), Marc (voix, flûtes), Beñat (voix, guitare). La plupart des chants et des musiques sont composés, arrangés par le groupe.
- les chanteurs Souletins Niko Etxart ainsi que Jean Bordaxar et son quatuor formé de Jean Bordaxar, Robert Larrandaburu, Jean-Pierre Luro, Dominque Urruty. Ce quatuor a cappella propose des créations et des chants tirés du répertoire traditionnel souletin, chantés à trois et quatre voix dans la lignée des polyphonies pyrénéennes.
- les danseurs de Mauléon du groupe Urrats berriak, accompagnés par les musiciens de Jean-Charles Sanz
- les danseurs du Labourd, avec la compagnie So.k, fondée en 2017 par trois artistes aux parcours différents et animés par le même esprit d’exploration et de curiosité. Dès la création de l’énigmatique spectacle Hatsa, premier spectacle du répertoire, les connexions artistiques se multiplient et la compagnie devient vite un espace de créations chorégraphiques foisonnantes et sensibles, teintées d’humour, d’émotion et d’inattendu.
- Marina Beheretche et l’ensemble du projet Aztarnak (quintette à corde)
- Txalaparta avec Paxkal Indo et Paxkalin Chabagno
- Daniel Camblong (narrateur)
En présence et avec la participation des professionnels équestres : Fantagaro, Etienne Etchegaray et le centre équestre de l’hippodrome. La régie générale est assurée par Paxkal INDO, la prestation technique Son et lumière par DCI, et la prestation de captation et projection vidéo par Aldudarrak bideo. Le projet est porté par l’association Nationale du Pottok, et la direction artistique assurée par Jean Bordaxar.
Gratuit pour les moins de 12 ans, 10€ pour les moins de 16 ans et les étudiants, et 20€ pour les plus de 16 ans / Informations pratiques et réservations : billetterie sur www.visitbayonne.com

- Pottoka Eguna, la journée du Pottok, le samedi 7 août place Roland-Barthes à Bayonne : la Fête du Pottok accueillera petits et grands pour une journée dédiée aux pottok avec au programme : concours de pouliches, sauts d’obstacles, promenades et animations musicales avec le groupe Elgarrekin.
Une journée festive et familiale pour célébrer le pottok, installé depuis des millénaires au Pays Basque (possibilité de restauration sur place).
Accès libre / Informations et contacts : Association nationale du Pottok (Hélette) / anpottoka@yahoo.com

Le pottok, emblème du Pays Basque 

Le pottok fait partie du patrimoine basque, depuis plusieurs centaines d’années, et aujourd’hui encore, on peut voir évoluer des pottok en liberté, sur les massifs de la Rhune, l’Artzamendi, le Baigura et l’Ursuya, les quatre massifs principaux du Pays Basque qui forment «le berceau de la race pottok»
En 1970, une équipe de passionnés rassemblés autour du maire de Sare Paul Dutournier va mettre en place sous l’égide des Haras Nationaux «l’Association Nationale du Pottok». Son but : la conservation de la race, et la valorisation du pottok. 
Ainsi, depuis le début de cette aventure, l’association a mis en place des programmes d’élevages destinés aux éleveurs, afin de les aider à conserver leurs pottok dans les différents massifs du Pays Basque, et en parallèle, organisé des concours d’élevages, pour les éleveurs de toute la France, afin de faire une meilleure sélection des pottok et révéler les aptitudes aux diverses disciplines équestres. Et grâce au travail des membres de l’association, et à l’investissement d’éleveurs passionnés, on a pu voir ainsi évoluer depuis plusieurs années, de nombreux pottok lors de divers concours équestres dans toute la France, et même remporter des épreuves de prestige. Aujourd’hui, pour le cinquantenaire de l’association les défis à relever, et les projets en cours poussent ses membres à une nouvelle dynamique, et à repenser l’organisation de la structure associative vers un outil plus professionnel. 
L’association veut s’assurer que le pottok, emblème du Pays Basque (et de nombreuses autres structures tout aussi emblématiques) vivra encore longtemps dans nos montagnes, nos vallées et au delà, pour le plus grand bonheur des éleveurs, des passionnés, des randonneurs, des locaux et des gens de passage. 

Le pottok : au-delà du patrimoine, un projet ! 

Les idées et les projets ne manquent pas : 
- Développement des concours d’élevages, via un soutien aux éleveurs participants. - L’appui logistique et financier, aux éleveurs du berceau de la race et du hors-berceau, pour leur implication dans le rayonnement du pottok dans les divers salons (Paris, Bordeaux, Lyon…). 
- La mise en place d’un label pour les «pottok élites» issus d’épreuves spécifiques. 
- Aider les éleveurs du Pays Basque, à identifier, vacciner et déparasiter les pottok élevés en montagne et en prairie. 
- Accompagner les éleveurs, afin de maintenir leurs troupeaux en montagne, pour l’entretien des espaces pastoraux, car c’est aussi grâce aux pottok, que l’on peut offrir un paysage touristique de grande qualité aux nombreux usagers de nos massifs (la Rhune, Artzamendi, Baigura…). 
- Conforter et renforcer nos partenariats avec tous les partenaires qui font la dynamique du territoire : institutions, structures publiques et privées... 
- Mettre en place des projets pédagogiques avec les écoles, sur le thème du pottok. 
- Tout faire pour donner une image positive du pottok en initiant une réflexion avec tous les utilisateurs de l’image du pottok, ainsi que les éleveurs et passionnés. Il s’agit pour l’ANP de définir une stratégie commune de communication qui valorise le pottok tant auprès des spécialistes et des professionnels de l’équitation que du grand public. 
- Créer un centre professionnel de valorisation, pour les éleveurs qui souhaitent dresser leurs pottok pour des épreuves sportives ou pour la vente. - Créer un emploi de coordinateur/ animateur afin de passer à une nouvelle étape : après 50 ans de pur bénévolat, la dynamique dont a besoin le pottok pour son développement doit désormais être accompagnée par une équipe professionnelle permanente à son service.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription