0
Danse
Bayonne : la Compagnie Illicite danse pour la réouverture du Théâtre
Bayonne : la Compagnie Illicite danse pour la réouverture du Théâtre

| baskulture 668 mots

Bayonne : la Compagnie Illicite danse pour la réouverture du Théâtre

zDanse CRYING AFTER MIDNIGHT.jpg
"Crying after Midnight" par la Compagnie Illicite Bayonne ©
zDanse CRYING AFTER MIDNIGHT.jpg

Pour la réouverture du Théâtre Michel-Portal le samedi 19 juin, la Compagnie Illicite Bayonne, dirigée par Fàbio Lopez, propose son nouveau spectacle. L'occasion d'applaudir l'Ensemble Chorégraphique du Conservatoire National Supérieur de musique et de danse de Paris (Samedi 19 juin à 20h au Théâtre Michel-Portal de Bayonne). 

Si la crise sanitaire a mis à mal nombre de projets et d’initiatives en matière artistique et culturelle, certains acteurs, dont la compagnie bayonnaise de danse néo-classique Illicite Bayonne, en ont pour autant profité pour poursuivre leur travail et préparer l’avenir. Ainsi, le Directeur artistique, chorégraphe de la compagnie, Fábio Lopez, a-t-il imaginé un spectacle inédit faisant entrer pour l’occasion, les créations de trois femmes chorégraphes dans le répertoire de la compagnie. La participation exceptionnelle de l'Ensemble Chorégraphique du Conservatoire National Supérieur de musique et de danse de Paris viendra embellir une soirée de danse très attendue par les publics du spectacle vivant.

Créée il y a seulement cinq ans par l’ancien danseur, élève et disciple de Béjart, Fábio Lopez, la Compagnie Illicite Bayonne développe un travail académique respectueux de l’histoire et des fondements de la danse classique, tout en l’accompagnant d’un discours chorégraphique très contemporain et actuel, s’ouvrant en cela au plus grand nombre. Si l’ambition de Fábio Lopez est forte, en pensant l’avenir de sa compagnie comme celle d’un ballet de répertoire international au Pays basque, il a d’abord à cœur d’en faire un lieu d’échange, ouvert à la rencontre, à l’autre, l’ailleurs et l’universel, y compris au niveau local. Sa marque de fabrique, à savoir l’accueil régulier, au côté de ses propres créations, de celles de chorégraphes et musiciens de renommée nationale et même internationale, se double d’une réalité qu’il veut mieux prendre en compte : • les publics doivent pouvoir découvrir ici, en Pays basque, des artistes, des créations de renom, sans avoir à rejoindre les grandes métropoles ; • les publics doivent pouvoir profiter d’une offre de qualité sans se heurter à des logiques de cloisonnement et de concurrence exacerbée. Selon cette logique, la Cie Illicite Bayonne propose ce samedi 19 juin à 20 heures, à la faveur de la réouverture des lieux de spectacle vivant, dont le Théâtre Michel Portal, un spectacle unique faisant la part belle aux créations de trois artistes féminines : 
- la création "Nos Omnes" (F. Liszt) de Nicole Muratov, danseuse du Ballet de l'Opéra National de Bordeaux ;
- la création "Moirai" (C. Debussy) de Ludmila Komkova du Hessisches Staatsballett Wiesbaden (Allemagne).
- Elles partageront la scène avec le chef-d’œuvre de 1937 de Martha Graham en réponse à la guerre civile espagnole et au "Guernica" de Pablo Picasso : "Deep Song" (H.Cowell). Fábio Lopez, le chorégraphe résident de la compagnie, terminera la soirée avec sa dernière création "Crying after Midnight" (F. Chopin) pour six danseurs.

Au sortir de la crise une ambition renforcée 
Par la présentation de ce nouveau programme, au sortir d’une crise sanitaire sans équivalent, la compagnie Illicite Bayonne entend poursuivre son chemin et œuvrer dans le sens de la meilleure connaissance et l’accessibilité d’un art et d’une esthétique encore trop peu partagés. « Élargir toujours le public de la danse, faire partager mon goût pour les formes contemporaines de l’art, approfondir chaque jour la démarche que je développe depuis cinq ans… »

Le patrimoine fait appel à l'idée d'un héritage légué par les générations qui nous ont précédés, et que nous devons transmettre, intact ou renforcé, aux générations futures, ainsi qu'à la nécessité de constituer un patrimoine pour demain.

La participation exceptionnelle de l'Ensemble Chorégraphique du Conservatoire National Supérieur de musique et de danse de Paris avec "Entity" du britannique Wayne McGregor, chorégraphe résident du Royal Ballet de Londres, viendra ouvrir une soirée de danse particulièrement attendue au Pays Basque. 

En pratique : 
Tarifs et réservations : 16€ (plein tarif), 14€ (carte Déclic, demandeurs d’emploi, étudiants, personnes en situation de handicap, enfants de moins de 12 ans), 12€ (écoles de danse). Billetterie : Office de tourisme de Bayonne ou en ligne sur le site internet www.visitbayonne.com

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription