0
Poésie de la semaine
Au fil de l'eau entre Nive et Adour
Au fil de l'eau entre Nive et Adour

| baskulture

Au fil de l'eau entre Nive et Adour

O que j'aime chanter ce pays qui me tient.  
Tout est pareil à lui car partout il rayonne,
Je l'aime ce pays qui vit naître les miens
Il est rouge, il est vert, mais jamais monotone.  
Entre Nive et Adour il fait chanter les choeurs  
C'est que sa table est bonne et son vin un peu chaud...  
Ce pays vous retient, tant il vous touche au cœur  
S'il est un peu cabot, il ne l'est jamais trop.  
R.L. 

(Paru dans "La lettre des amis du Lac d'Hossegor" du 26-11-20)

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription