0
Musique
Arnaud Labastie, « Swingin’ Bayonne »
Arnaud Labastie, « Swingin’ Bayonne »

| Michel d’Arcangues 431 mots

Arnaud Labastie, « Swingin’ Bayonne »

Le pianiste Arnaud Labastie, directeur de l’Ecole de Musique de Tarnos, et organisateur du festival de Jazz dans la même ville chaque mois de mars où viennent se produire les plus grands solistes du monde (reporté cette année à cause de la crise du Coronavirus), vient de sortir un superbe disque en trio avec la complicité du contebassiste Patrick Quillart et du batteur Jean Duverdier, dessinateur et caricaturiste bien connu des lecteurs de Sud-Ouest.

Plusieurs invités de prestige ont participé à la réalisation de cet album intitulé « Swingin’ Bayonne », placé en effet sous le signe du swing et de la bonne humeur – une bénédiction en ces temps de morosité et de grisaille : les saxophonistes Pierre-Louis Cas, Claude Braud et Philippe Chagne, et un jeune tromboniste landais de seize ans à peine promis à une belle carrière, Antonin Puyo, qui interviennent fort à propos et avec autorité sur plusieurs morceaux. 

L’album a été enregistré début janvier 2021 au studio Aturri de Mouguerre et nous présente onze titres avec une programmation très variée et fort originale, parmi lesquels : Isn’t she Lovely, le tube de Stevie Wonder pour l’entame du disque, suivi du thème du célèbre dessin animé Capitaine Flam de Jean-Jacques Debout, un standard de Hoagy Carmichael, The Nearness of You, Drum Boogie de Gene Krupa et Roy Eldridge, Work Song de Nat Adderley, The River de Monty Alexander, le pianiste jamaïcain et préféré d’Arnaud Labastie que j’avais eu la chance de programmer pour un récital au Château d’Arcangues, Take the A Train de Billy Strayhorn qui fit la fortune de l’orchestre de Duke Ellington, Battle Hymn of the Republic, un des thèmes favoris de Monty Alexander, et quelques compositions originales dont Place du Tertre du guitariste Birelli Lagrene, Lu’s Bounce de Dan Nimmer, Blues for J.D. d’Arnaud Labastie dédié à son batteur Jean Duverdier . 

Bref, un disque vivifiant, chaleureux, hautement recommandable, placé sous le signe d’un swing souple et élégant qui met en valeur le subtil toucher du pianiste et sa grande musicalité, et qui n’engendre pas la mélancolie.

Arnaud Labastie a plusieurs enregistrements à son actif : « Hugo et la Petite Histoire du Jazz » avec Pierre Bellemare comme narrateur, « BLM Quartet » et « Just Friends » avec le trompettiste Dominique Burucoa, et un disque en duo avec le même Dominique Burucoa, trois CD édités par « Jazz aux Remparts »

L’ensemble de cette production peut être acquise sur les différents sites de vente internet ou sur toutes les plate-formes (iTunes, Deezer, Spotify). 

Le CD référencé est distibué par le label Black & Blue au prix de 15€. 

Nous attendons avec impatience le prochain album…

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription