0
Patrimoine de la Semaine
Appel aux dons pour la restauration du Monastère de Sarrance
Appel aux dons pour la restauration du Monastère de Sarrance

| Alexandre de La Cerda 774 mots

Appel aux dons pour la restauration du Monastère de Sarrance

image2.jpeg
L'Eglise de Sarrance (intérieur) ©
image2.jpeg
063_shrinked.jpg
La légende du bouvier et de son boeuf (retable dans une chapelle de l'église) ©
063_shrinked.jpg

En Aspe, une république de vallée pyrénéenne retranchée derrière ses ravins coupe-gorge et ses cimes pique-ciel, dont les fors – ou droit coutumier – prévalaient sur celui des suzerains, Louis XI était déjà venu prier la Vierge de Sarrance apparue sur une pierre dans un méandre du gave. 
Le rusé monarque, en quête de couronne navarraise, y avait précédé de près d’un siècle sa lointaine parente, la « Marguerite des Marguerites » en veine d’inspiration littéraire pour l’ « Heptaméron ». Pendant que son époux Henry d’Albret rêvait de reconquérir les terres perdues en Navarre, la délicate sœur de François Ier s’abandonnait, avec une société choisie de « devisants », au tapis d’herbe verte bordant le Gave où « les arbres sont si feuillus que le soleil ne saurait percer l’ombre ni échauffer la fraîcheur ». Mais les bandes calvinistes de sa fille, la redoutable Jeanne d’Albret, mêleront quelques décennies plus tard le fracas des armes au tumulte du torrent et de ses cascades pour ruiner la thébaïde dont il reste aujourd’hui un très beau cloître à étages surmonté de quatorze pignons recouvert d’ardoises. L’église du XVIIème, avec son clocher-porche à pan coupés, ainsi qu’un musée de « N.-D. de la Pierre » en content les heurs et les malheurs.

La légende de Notre-Dame de la Pierre - figurée sur le retable de l'église - rapporte que jadis, un bouvier était étonné de voir un de ses boeufs engraisser en son absence. Intrigué, il le suivit et le vit agenouillé devant une statue de la Vierge. La légende ajoute que la scène eut un témoin, convoqué par le bouvier. C'est un pêcheur, qui  se tient au bord de la rivière, dans laquelle serpentent des poissons argentés. Les costumes permettent de rattacher le retable au XVIIIe siècle.

On ne peut que se réjouir de voir ce monastère de Notre-Dame de Sarrance à nouveau habité par une petite équipe de permanents, prêtres et laïcs. C’est grâce aux dons de nombreux bienfaiteurs qu'ils avaient pu acheter cet ancien monastère de l’Ordre Prémontré, il y a déjà huit ans, pour en faire un lieu de vie pour des personnes désirant vivre une vie fraternelle et une recherche spirituelle, chacun, chacune selon son rythme et en vérité. Ce monastère est aussi un lieu d’accueil pour les pèlerins en route vers Saint Jacques de Compostelle. Ils sont un petit millier à y loger chaque année le temps d’une nuit. Il accueille également les retraitants, les personnes ayant besoin de se restructurer ou en quête de sens, et bien sur les nombreux visiteurs du cloître.

Pour continuer cette œuvre, ils ont encore besoin de vous tous !

Le lieu est resté dans un état extrêmement vétuste et le besoin d’une restauration intérieure devient une nécessité absolue. Il s’agit en particulier du toit qui est à refaire intégralement. Ce projet est mené en union avec la commune de Sarrance puisque le toit de l’Eglise, commun avec le toit du monastère, doit être refait également. Importante évolution également en 2018, le site a été classé Monument historique par les Bâtiments de France, ce qui nécessite de mener les travaux avec un cahier des charges rigoureux. Pour donner quelques chiffres, une première estimation de la rénovation des toitures s’élève à 1 589 048€. Tout en ayant beaucoup de subventions, il nous revient de participer à hauteur de 20%, soit 317 809€.

Pour que cela soit possible, ils ont grand besoin de vos dons, puisque les revenus du Monastère, liés à l’accueil, ne permettent pas une telle participation. Ils invitent donc toutes les bonnes volontés à les aider. Merci de faire passer ce message autour de vous.

Rappelons que tous les dons faits à leur association Saint-Norbert-en-Aspe sont déductibles d’impôts. Les chèques sont à libeller à l’ordre « Fondation des Monastères », permettant de bénéficier du reçu fiscal (*). N’oubliez pas d’ajouter la mention « Pour le monastère de Sarrance » au verso. Le chèque est à envoyer à l’adresse « Frère Pierre Moulia, Monastère Notre Dame, 64490 Sarrance ».

Vous remerciant de tout cœur, Frère Pierre Moulia et toute l’équipe du Monastère restes à votre disposition pour tout complément d’information et  vous assure de leur prière...

(*) Déduction fiscale – mode d’emploi :
1) Vous êtes un particulier imposable sur le revenu, 66% de vos dons sont déductibles de vos impôts dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
2) Vous êtes un particulier soumis à l’ISF : 75% de vos dons sont déductibles de vos impôts dans la limite de 50.000€.
3) Vous êtes une entreprise, 60% de vos dons sont déductibles de vos impôts dans la limite de 5 pour 1000 de votre chiffre d’affaires.
Un reçu fiscal vous sera envoyé directement par la Fondation des monastères pour le monastère de Sarrance. Celui-ci sera à joindre à votre déclaration fiscale.

image1.jpeg
Monastère de Sarrance ©
image1.jpeg

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription