0
Actualité
Agression de notre confrère rémois : « La Lettre du Pays Basque » solidaire
Agression de notre confrère rémois : « La Lettre du Pays Basque » solidaire

| Rédaction

Agression de notre confrère rémois : « La Lettre du Pays Basque » solidaire

Christian Lantenois, photo-reporter du quotidien « L'Union-L'Ardennais », a été violemment agressé samedi dernier dans le quartier de la Croix-Rouge à Reims lors d'un reportage.

Un individu rejoint par treize autres « jeunes » va s'acharner sur lui et le rouer de coups alors qu’il gisait à terre. 

Il s'agit d’Anes Said Khebbeb, un Algérien né en 1999 et détenant une carte de séjour délivrée en Espagne mais vivant depuis trois ans à Reims où il a été condamné à huit reprises entre 2018 et 2019. Mis en examen du chef de « tentative de meurtre aggravée », il a été placé en détention provisoire. Sitôt descendu du fourgon, dans le garage du palais de justice, l’Algérien a commencé à vociférer contre on ne sait trop qui. Ses hurlements ont continué à l’intérieur du palais... 

Quant à sa victime, le journaliste Christian Lantenois, laissé entre la vie et la mort, il a été placé en coma artificiel depuis samedi : il souffre d'un traumatisme crânien « très sévère », d'un hématome sous-dural et d'une hémorragie cérébrale.

D’après le procureur de Reims Matthieu Bourette dont les propos ont été rapportés par nos confrères de BFMTV, l'enquête a permis d'établir avec certitude que Christian Lantenois a été visé parce que journaliste : « Ils voulaient s'en prendre à lui mais aussi récupérer la mémoire de l'appareil photo », a expliqué le procureur, en indiquant que la présence de ce photo-reporter avait « dérangé » les préparatifs de ce groupe d'une trentaine d'individus qui s'apprêtait à s'affronter avec une autre bande du quartier ou d'un autre quartier de Reims. La carte mémoire n'a d'ailleurs pas été retrouvée dans l'appareil photo du journaliste, découvert à une centaine de mètres des lieux de l'agression.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription