0
Musique
Musiques d’été sur la côte basque : l’Ensemble Orchestral de Biarritz, le Festival Ravel et la Quinzaine Musicale de St-Sébastien
Musiques d’été sur la côte basque : l’Ensemble Orchestral de Biarritz, le Festival Ravel et la Quinzaine Musicale de St-Sébastien

| Alexandre de La Cerda 1272 mots

Musiques d’été sur la côte basque : l’Ensemble Orchestral de Biarritz, le Festival Ravel et la Quinzaine Musicale de St-Sébastien

Un pur moment de bonheur avec l’Ensemble Orchestral de Biarritz

Si l’Orchestre Symphonique du Pays Basque est encore à l’arrêt, l’Ensemble Orchestral de Biarritz a renoué pour sa part avec son public lors d’un « concert de retrouvailles symphoniques » dans une Gare du Midi comble et un déchaînement d’enthousiasme pour la qualité de sa prestation, malgré un manque certain de répétitions dû aux conditions sanitaires. Rivalisant de talent, de poésie et d’érudition, Yves Bouillier a d’abord fait jouer quelques airs à l’orchestre à cordes de ses plus jeunes élèves de Tarnos avant de diriger avec une fougue sans pareil son bel orchestre biarrot dans un répertoire classique qu’il a présenté avec coeur et avec savoir, et où les « morceaux de bravoure » telle cette célébrissime « Marche des gladiateurs », ou les « Danses Hongroises » de Brahms et celles, « Slaves », de Dvorak, alternaient avec la « Valse Triste » de Sibelius et le fameux « Adagio » de Barber. 
Car la gestuelle de ce passionné de musique et de pédagogie est non seulement très efficace pour rassembler et diriger une formation somme toute composite (toutes générations, origines et niveaux), mais elle est encore dotée d'une belle esthétique !

L’orchestre des jeunes de Tarnos a ensuite rejoint ses aînés pour exécuter « Sur un marché persan » de Ketelbey et notre talentueux chef d’orchestre s’est mué en un merveilleux animateur pour faire entonner au public la mélodie du chant des mendiants. 

Le soixantième anniversaire de notre renommé compositeur basque Jesus Guridi a donné l’occasion d’apprécier ses si populaires danses extraites de sa zarzuela (opérette) « El Caserio » (prélude acte II) avant de clore le concert (très opportunément, devant un public masqué) par la « Valse Mascarade » de Khatchaturian et un bis extrait de « Carmen »

Certes, quelque puriste ronchon pourrait trouver à redire à tel début de phrase musicale paraissant très légèrement « asynchrone » chez Barber, mais l’énorme avantage de l’Ensemble Orchestral de Biarritz comparé à d’autres formations entièrement professionnelles, ce sont les différentes couleurs orchestrales des instruments qu’Yves Bouillier sait merveilleusement faire sonner, chacune dans son registre, ce qui confère une incomparable richesse d’harmonies à l’ensemble. Tout le contraire de certaines interprétations fades, quasiment mécaniques et déshumanisées auxquelles nous ont hélas parfois habitué certains orchestres voués à la seule « froide technicité »... 

Le public - qui comptait beaucoup de jeunes - au comble de la joie, manifesta chaleureusement son enthousiasme pour ces retrouvailles, dans l’espoir que ce concert en amènerait d’autres bientôt... 

Le Festival & Académie Ravel, un foisonnement exceptionnel ! 

Avec les comptes des deux entités – Académie & Festival – désormais réunies, l’assemblée générale tenue ce vendredi sous le chapiteau luzien d’Harriet Baita aura entériné le très riche programme de cette première édition bâtie en grande partie par le nouveau délégué du Festival, Marc de Mauny (notre photo en couverture). Elle se déroulera du 22 août au 11 septembre et initiera le principe déterminant des éditions à venir, soit une direction artistique qui place Ravel lui-même et par imaginaire en situation de programmateur : ce qu’il aimait, ce qui aurait pu susciter son intérêt, mais aussi ce qui aujourd’hui revendique son influence, comme des œuvres entrant en résonance avec son travail. 

Les concerts sont mis en valeur par la richesse patrimoniale inouïe du pays basque. Ainsi, chaque concert sera donné dans un lieu différent : églises de Saint-Jean-de-Luz, Ciboure, Ascain, Espelette, Cambo, Sant-Pée-sur-Nivelle... 

Voici quelques rendez-vous du Festival :
- Une parade populaire et joyeuse ouvrira le festival avec la compagnie de marionnettes géantes Kilika (participation des enfants et des familles, dimanche 22 août).
- Un concert autour des œuvres de Mozart, que Ravel admirait tant, réunira les deux grandes artistes basques applaudies dans le monde entier : Katia et Marielle Labèque (lundi 23 août). 
- La grande violoncelliste Sol Gabetta proposera quant à elle un concert autour des œuvres de Felix Mendelssohn avec Bertrand Chamayou (mardi 24 août). 
Le Poème Harmonique, un des plus grands ensembles baroques européens, donnera à entendre et à voir en l’Église de Saint-Jean-de-Luz un programme restituant le programme musical de la Messe de Mariage de Louis XIV. Incontournable en ces murs ! (jeudi 26 août).
- Renaud Capuçon, Bertrand Chamayou et Edgar Moreau proposeront un concert en trio autour de quelques œuvres emblématiques de Saint-Saëns (mercredi 8 septembre) 
- Philippe Herreweghe et l’Orchestre des Champs-Elysées proposeront quant à eux le Requiem de Fauré, qui n’était autre que le maître de Ravel et, en deuxième partie, la Symphonie des Psaumes de Stravinsky, que l’on célèbre tout particulièrement en 2021, à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort. - L’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine sous la baguette de Jean-François Heisser proposera un programme aux notes espagnoles… et basques avec l’Amour sorcier de Falla, ainsi qu’une partition du compositeur basque Ramon Lazkano autour du Ravel de Jean Echenoz. 
- Et enfin, l’Orchestre de Paris, placé sous la direction de grand Riccardo Chailly, proposera un concert entièrement consacré à Ravel avec l’emblématique Boléro. Mais aussi des récitals de piano avec Jean-François Heisser, Bertrand Chamayou, Jean Frédéric Neuburger. 
- Du Jazz, que Ravel aimait tant, avec Michel Portal et le Trio Paul Lay. 
- De l’art contemporain avec l’installation sonore exceptionnelle de Philippe Manoury dans la maison de Louis XIV. Des conférences, des créations... Un foisonnement exceptionnel ! 

Quant à l’Académie Ravel, elle réunira du 22 août au 5 septembre des professeurs de tout premier plan pour deux semaines de cours privés, de master-classes publiques et de concerts des jeunes étudiants, dans divers lieux de Saint-Jean-de-Luz et à Bayonne (Festival Paseo) essentiellement 

82 Musika Hamabostaldia / Quinzaine Musicale 1er-27 août 2021 Donostia / Saint Sébastien 

- Auditorium Kursaal 
Dimanche 1er août à 19:30 Orchestre Philharmonique du Luxembourg Gustavo Gimeno, chef d’orchestre Yuja Wang, piano LIGETI / LISZT / DVORAK 68,60 / 49,60 / 39,80 / 11,60 € 
Lundi 2 à 19:30 Orchestre Philharmonique du Luxembourg Gustavo Gimeno, chef d’orchestre Yuja Wang, piano MOZART /BEETHOVEN 68,60 / 49,60 / 39,80 / 11,60 € 
Lundi 9 à 19:30 Grigory Sokolov, piano CHOPIN / RACHMANINOV 40,60 / 29,40 / 23,65 / 11,60 € Jeudi 19 19:30 Orchestre Symphonique de Galice Dima Slobodeniouk, chef d’orchestre Elisabeth Leonskaja, piano BRAHMS / RACHMANINOV 52,60 / 38,00 / 30,60 / 11,60
Vendredi 20 à 19:30 Orchestre Symphonique de Galice Easo chœur de voix mixtes (Gorka Miranda, chef d’chœur) Dima Slobodeniouk, chef d’orchestre BRAHMS / TCHAIKOVSKY 52,60 / 38,00 / 30,60 / 11,60 € 
Samedi 21 à 19:30 Orchestre d’Euskadi Orphéon Donostiarra Víctor Pablo Pérez, chef d’orchestre Iwona Sobotka, soprano Airam Hernández, ténor Frederic Jost, basse POULENC / FAURÉ / BEETHOVEN 50,60 / 36,60 / 29,40 / 11,60 € 
Dimanche 22 à 19:30 Mitsuko Uchida, piano SCHUBERT 40,60 / 29,40 / 23,65 / 11,60 € Mercredi 25 19:30 Orchestre National d’Espagne David Afkham, chef d’orchestre Leonidas Kavakos, violon TCHAIKOVSKY / SCHUMANN 52,60 / 38,00 / 30,60 / 11,60 € 
Jeudi 26 à 19:30 Anne-Sophie Mutter, violon Lambert Orkis, piano MOZART / BEETHOVEN / FRANCK 54,60 / 39,50 / 31,70 / 11,60 €
Vendredi 27 à 19:30 Budapest Festival Orchestra Ivan Fischer, chef d’orchestre Dejan Lazic, piano MILHAUD / RAVEL / SATIE / KODALY 66,60 / 48,10 / 38,60 / 11,60 € 

- Théâtre Victoria Eugenia 
Mardi 17 à 19:30 Lucía Lacarra & Matthew Golding “Fordlandia” 30,60 / 24,60 / 19,80 / 11,60 € Lundi 23 19:30 Metamorphosis Dance “Elkarrizketa ilunak” Iratxe Ansa, Igor Bacovich 24,60 / 19,80 / 15,95 / 11,60 € 

- Cycle de Musique Ancienne 
Anacronía Ensemble Seldom Sene Forma Antiqva Conductus Ensemble Cappella Mariana 

- Cycle de Musique de Chambre 
Judith Jáuregui / Jesús Reina C. Artaza / F. Jost / H. Dumno Stephen Hough I. Villanueva / F. Dumont Cuarteto Seikilos 

Egalement, Journée Inaugurale, Cycle de Musique Contemporaine, Cycle d’Orgue, Jeunes, Tabakalera Dantzan, Quinzaine Itinérante, Musikeler... 

https://www.quincenamusical.eus/fr/

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription