0
L'exposition de la semaine
Le regard de Séverine Dabadie sur le laxoa
Le regard de Séverine Dabadie sur le laxoa

| Anne de Miller-La Cerda

Le regard de Séverine Dabadie sur le laxoa

lIVRE Laxoa de Severine Dabadie.JPG
Livre sur le Laxoa photos Severine Dabadie.JPG ©
lIVRE Laxoa de Severine Dabadie.JPG
Fabrication de la pelote.JPG
Fabrication de la pelote ©
Fabrication de la pelote.JPG

Jusqu’au 7 novembre, l’ancienne commanderie Ospitalia devenue un Centre du Patrimoine accueille à Irissary l’exposition « Laxoa, aux origines de la pelote basque » d’après les photographies de Séverine Dabadie  issus du livre-album publié aux éditions La Cheminante en 2011 : « Le Laxoa : aux racines de la pelote basque ».

Avec dextérité, Séverine Dabadie s’immisce dans le monde des joueurs de laxoa permettant de faire connaître les étapes de l’histoire de ce jeu ainsi que celle de sa fabrication...

Dès l’Antiquité, les jeux de balles s’étaient répandus en Europe, connus sous le nom de jeu de paume. Aujourd’hui, c’est dans la vallée du Baztan que subsiste le laxoa, né au XVIIIème siècle avec l'apparition du gant destiné à protéger la main pour envoyer la pelote plus loin. Petit à petit, la forme du gant s'est allongée afin d’envoyer la balle plus loin. En 1887, avec l’invention du gant de xistera puis de la« cesta punta », toutes sortes de formes de pelote en ont découlé. Il en résulta la disparition progressive du laxoa.

Lors d’une de ses interviews sur France-Bleu, l’historien et journaliste Alexandre de La Cerda avait raconté plusieurs anecdotes à ce sujet. Ainsi parmi les meilleurs joueurs de pelote devenus célèbres, le légendaire Perkain qui était né aux Aldudes entre 1760 et 1770.  Connu d’après le nom de sa maison, son vrai nom de famille était Inda. Beaucoup de mystère encore concerne ce personnage. Condamné à mort par la Révolution et recherché, le pilotari s’était réfugié de l’autre côté de la frontière, à Elizondo, dans la vallée de Baztan. Il retourna aux Aldudes pour une partie de laxoa devant des milliers de spectateurs sur un défi lancé par son adversaire Curuchet, d’Hasparren.
Parmi les coutumes, on chante l'angélus. Les joueurs s'arrêtent en plein jeu à 12h précises pour prier l'angélus ! Un des curés, présent à la partie, s'avance alors au milieu de la place, prie et récite l'angélus. On n'attend pas la fin d'un jeu car il peut durer longtemps. Même si un pilotari n’est pas un croyant fervent, il accepte cette tradition. Le sculpteur Jorge Oteiza affirmait  que si un athée basque qui assistait à l'angélus ne ressentait aucune émotion, ni rien de spécial, ce n'était pas un bon Basque.

La prière de l’ange Gabriel annonçant à la Vierge l'arrivée du fils de Dieu sur terre fait partie d’une tradition dans laquelle le jeu du laxoa est restée ancrée, ainsi que d’autres spécialités comme le rebot.

Aujourd'hui, cinq villages du Baztan y participent au jeu de laxoa avec 10 à 12 équipes.

Exposition « « Laxoa, aux origines de la pelote basque » d’après les photographies de Séverine Dabadie Jusqu’au 7 novembre à la commanderie Centre d’Education et Patrimoine  à Irissary . Horaires 10h à 12h30, 13h30 à 17h30.Ouvert tous les jours sauf le dimanche.

SVP Port du masque obligatoire et lavage des mains.

Cycle de conférence dans le cadre de cette exposition :

- Vendredi 2 octobre à 19h Conférence sur le thème « la longue paume et le Pays Basque »  par l’historienne Renée-Evelyne Mourguy-Capelier, Docteur en Etudes Basques de l’Université Bordeaux Montaigne en 2017-2018. Le sujet de sa thèse portait sur « La pelote basque, entre héritages et créations ». 
- Vendredi 9 octobre à 19h Pierre Sabalo, « Laxoa – bota luze, parcours d’investigations en Pays basque Nord. »
-ANNULEE Vendredi 16 octobre à 19h « Le laxoa en Navarre, un patrimoine vivant mais fragile: état des lieux et perspectives» avec Tiburcio Arrastoa, de l’association Laxoa Elkartea
- Vendredi 30 octobre à 19h Conférence en basque avec traduction simultanée. Ander Ugarte (de l’atelier Punpa), « Histoire et transmission du gant de laxoa »

SVP Port du Masque obligatoire et lavage des mains
limitée à 25 personnes alors n’oubliez pas de réserver votre place au 05.59.37.97.20 ou par mail à ospitalea@le64.fr.

Légendes :
1 et 2 photos Affiche et livre sur le laxoa © photos Séverine Dabadie
3 Fabrication de la pelote© photo Séverine Dabadie
 

 

 

 

 

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription