0
Tradition
Bayonne : chrétiens d'Ethiopie, une Eglise méconnue
Bayonne : chrétiens d'Ethiopie, une Eglise méconnue

| Alexandre de La Cerda 474 mots

Bayonne : chrétiens d'Ethiopie, une Eglise méconnue

zTradition Lalibela.jpg
Eglises de Lalibela ©
zTradition Lalibela.jpg
zTradition La Vierge à l'enfant avec Archanges et apôtres.jpg
La Vierge à l'enfant avec Archanges et apôtres ©
zTradition La Vierge à l'enfant avec Archanges et apôtres.jpg

Les 19 et lundi 20 janvier, les rues de Gondar, en région Amhara débordent de pèlerins pour la fête copte-orthodoxe de Timkat. Des dizaines de milliers d’entre eux convergent chaque année vers l’ancienne capitale du royaume chrétien d’Abyssinie pour cette célébration inscrite en 2019 par l’Unesco au patrimoine immatériel de l’humanité. Les fidèles passent la nuit, éclairés à la
bougie, autour du bain de Fassilidas, construit au XVIIe siècle, avant de commémorer le lendemain le baptême du Christ dans le Jourdain en s’aspergeant d’eau bénite ou en s’immergeant dans le bassin.

Comme au Moyen-Orient, les chrétiens orthodoxes (43,5 % de la population) doivent faire face à d’incessantes attaques du fait de leur cohabitation avec les musulmans (34 %), une problématique au cœur de l’histoire éthiopienne. La présence des chrétiens dans ce pays de quelque 110 millions d’habitants remonte au IVe siècle, tandis que les premiers disciples du prophète Mahomet auraient investi au VIIe siècle Axoum - capitale de l’ancien empire éponyme – en provenance de La Mecque.

Qui sont les chrétiens d'Ethiopie ? A quand remonte leur présence dans la Corne de l'Afrique ? Quel est leur rôle dans la société aujourd'hui et dans un pays secoué de violents conflits ?
Mercredi 6 octobre à 18h30, l'Œuvre d'Orient propose à la cathédrale de Bayonne une conférence inédite de Benoît Caratgé, chargé de suivi en Ethiopie et qui revient tout juste de mission, ainsi qu’une exposition photographique pour découvrir les chrétiens d'Ethiopie.
Les chrétiens représentent un peu moins de la moitié de la population en Éthiopie, deuxième État chrétien le plus ancien au monde. Ils pratiquent un christianisme proche des origines, dans la liturgie en langue guèze. Ils sont aujourd'hui confrontés à une crise majeure en Ethiopie, alors qu'une guerre civile sévit dans le nord du pays.

Lalibela, la « Jérusalem Noire » 

- Du 4 au 17 octobre, exposition photographique "Lalibela, pèlerinage avec les chrétiens d'Ethiopie" à la cathédrale de Bayonne.
Au fil des 25 photographies en noir et blanc, cette exposition nous fait entrer dans la spiritualité millénaire des chrétiens d'Ethiopie, capturée par la photographe Marta Rossignol, au cœur du sanctuaire de Lalibela. Au XIIe siècle, le roi Lalibela fit creuser dans la roche une « Jérusalem éthiopienne » : onze églises monolithes, camouflées pour éviter les invasions musulmanes. Dans ce site unique au monde, sur les hauts plateaux d’Éthiopie, 20 000 fidèles y pratiquent un christianisme proche des origines.

Lalibela, la « Jérusalem Noire » ! Située à 2630m d’altitude dans le nord de l’Ethiopie, Lalibela est tout simplement le plus grand site chrétien d’Afrique. Laissez-vous impressionner par ses onze églises monolithiques médiévales, classées au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1978! Érigées par le roi Geber Mesqel Lalibela qui souhaitait permettre aux chrétiens orthodoxes éthiopiens d'avoir leur propre Jérusalem, ces dernières sont taillées sous le niveau du sol, sur plusieurs dizaines de mètres de profondeur et d’un seul bloc ! 

zTradition chrétiens éthiopiens saint Georges, « ​patron céleste de l’Ethiopie​ » associé à la Vierge à l’Enfant, diptyque peint sur bois.png
Saint Georges, « ​patron céleste de l’Ethiopie​ » associé à la Vierge à l’Enfant, diptyque peint sur bois ©
zTradition chrétiens éthiopiens saint Georges, « ​patron céleste de l’Ethiopie​ » associé à la Vierge à l’Enfant, diptyque peint sur bois.png

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription