0
Bon plan
Anglet : Pignada, réouverture partielle et consultation publique
Anglet : Pignada, réouverture partielle et consultation publique

| Manex Barace 999 mots

Anglet : Pignada, réouverture partielle et consultation publique

Une année s’est écoulée depuis la sinistre soirée du 30 juillet 2020, lorsqu’un violent incendie a frappé 70 hectares du Pignada, les zones pavillonnaires proches, le parc écologique Izadia et sa maison de l’environnement. Outre la vive émotion et l’élan de solidarité qu’il a suscités, le feu a laissé derrière lui la désolation d’un boisement anéanti qui a subi les attaques d’un insecte ravageur, le scolyte. 

Les coupes sanitaires des pins infestés, menées depuis cet hiver, laissent un vide important qui perturbe les habitudes des usagers et le quotidien des riverains. Plus récemment, le secteur brulé a fait l’objet d’un broyage des souches, afin de préparer le terrain à recevoir de nouvelles plantations en 2022. C’est maintenant une période de repos qui s’ouvre sur cette zone, notamment pour permettre la décomposition des résidus de broyage et la constitution d’un substrat enrichi. 

Même si les opérations de recépage des feuillus et arbustes ont permis un nouveau départ de la végétation, la régénération naturelle des peuplements actuels et les opérations de replantation prendront du temps. Aujourd’hui, l’urgence est à la prévention et à la sensibilisation de tous pour aider la forêt à survivre.

Depuis le 30 juillet, la partie centrale du Pignada, qui correspond à la partie « chauffée » pendant l’incendie, est à nouveau accessible au public. Cette zone intermédiaire représente une surface de 60 hectares qui était restée fermée depuis le sinistre au même titre que la zone nord (70 hectares) directement impactée par le feu. Seule cette zone brûlée reste interdite d’accès, notamment pour favoriser la reprise naturelle de la végétation. 

Le grillage qui entourait la zone centrale a été retiré et réimplanté sur la nouvelle délimitation entre zone ouverte et zone non accessible. Celle ligne recouvre une voie verte qui court depuis le parking des Chanterelles, Promenade de la Barre, jusqu’au stade Orok Bat, côté Blancpignon. 

A la suite de l’incendie du 30 juillet 2020, l’ensemble du massif du Pignada avait été temporairement interdit au public. Un mois plus tard, le 27 août 2020, seule une partie de la forêt avait à nouveau été rendue accessible, la zone nord (90 hectares) non touchée par le sinistre. Un arrêté municipal précisait les conditions de cette réouverture, notamment l’interdiction d'accéder au site entre 21 heures et 6 heures, de porter atteinte aux végétaux, de ramasser le bois mort, de jeter des déchets, de nuire à la salubrité des lieux, d'allumer du feu (y compris les barbecues), de jeter des mégots, de fumer, de bivouaquer, de pratiquer le caravanage, de capturer ou de tuer les animaux ou de leur porter atteinte…Ces mesures s’appliquent dorénavant au nouveau périmètre ouvert au public.

Les experts ont prévenu : il faudra du temps au Pignada pour retrouver un aspect naturel forestier. Un nouveau plan d’aménagement pour les prochaines années prévoira, entre autres, la restauration de la zone sinistrée et la gestion de la forêt dans son ensemble. Plusieurs enjeux devront ainsi être pris en compte, notamment ceux liés au changement climatique, aux aléas, à la préservation de la biodiversité et des paysages, à la fréquentation du public. 

Une large consultation auprès des usagers, des riverains et des associations, menée avec la collaboration d’une agence spécialisée, démarrera cet automne. Elle permettra de récolter les visions de la forêt de la part des différents acteurs et aidera les trois propriétaires - Département des Pyrénées-Atlantiques, Ville d’Anglet et congrégation des Servantes de Marie - à écrire l’avenir du Pignada (*). 

Une première rencontre avec les associations de protection du quartier de Chiberta et du littoral (AMIC et ADALA) a déjà eu lieu en cette fin du mois de juillet.

Le travail de sensibilisation des plus jeunes a déjà débuté au travers de projets pédagogiques qui se sont déroulés durant l’année scolaire dans les deux écoles voisines du Pignada : Stella Maris et Jean-Jaurès. Deux classes de CM2 du groupe scolaire Stella-Maris ont, dès la rentrée l’an passé, initié des projets de pépinière forestière et d’installation de nichoirs au sein du parc Izadia, puis deux classes de l’école Jean-Jaurès se sont mobilisées pour réaliser une exposition sur le thème de la forêt. Intitulée Ma belle forêt, celle-ci a été présentée dans l’ensemble des écoles publiques de la ville au cours du troisième trimestre et le sera dans les établissements privés lors de la prochaine rentrée. Point d’orgue de cette année scolaire, l’ensemble des enfants se sont retrouvés autour d’un projet commun, celui d’une chanson dédiée à leur chère forêt, créée avec l’aide et sous la houlette du musicien Philippe Albor. 

L’équipe du parc écologique Izadia a encadré ces différentes initiatives menées dans les écoles. Dans le cadre de ces animations, elle a également réalisé un remarquable livret pédagogique à destination des enfants. Intitulé Au coeur de la forêt du Pignada, il recèle une mine d’informations sur la forêt angloye, son histoire, ses usages d’autrefois, ses richesses naturelles, la faune et la flore qui la composent… Le fascicule met l’accent sur la fragilité du milieu et s’attarde aussi sur les feux de forêt, leur impact sur la biodiversité et les règles de prudence à observer pour les éviter. Enfin, il explique comment la nature cherche à reprendre ses droits après un sinistre et pourquoi il faudra aussi des interventions humaines pour aider à la reconstitution du massif. Ludique, bien illustré, proposant des quizz, le livret est distribué aux écoliers en marge de la tournée de l’exposition dans les établissements.

(*) la consultation publique sur l’avenir du Pignada - qui était un engagement du maire d’Anglet, pris à la suite du sinistre qui avait ravagé le massif forestier - débutera le 18 octobre prochain et durera trois mois. Elle doit permettre à toutes les personnes intéressées d’émettre un avis et d’alimenter les réflexions pour déterminer les choix futurs sur le reboisement du massif et les usages de la forêt. Le maire d’Anglet Claude Olive, et le président du Conseil départemental Jean-Jacques Lasserre annonceront les modalités de cette consultation intitulée « Pignada, notre forêt, notre avenir » lundi 11 octobre prochain.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription