0
Musique
Alexandre Tharaud ouvre ce lundi le Biarritz Piano Festival (3 au 11 août)
Alexandre Tharaud ouvre ce lundi le Biarritz Piano Festival (3 au 11 août)
© DR

| ALC

Alexandre Tharaud ouvre ce lundi le Biarritz Piano Festival (3 au 11 août)

Marie-Ange Nguci
Marie-Ange Nguci © DR
Marie-Ange Nguci

Comme nous l’avions annoncé la semaine dernière, le pianiste Alexandre Tharaud ouvrira cette onzième édition du Biarritz Piano Festival, un peu écourtée mais totalement fidèle à l’esprit de la belle manifestation orchestrée par Thomas Valverde, qui la promet « tout aussi exigeante et passionnante » ! Chantre de la musique française, Alexandre Tharaud figure parmi les pianistes les plus populaires en France. Il a su imposer avec brio son style élégant et ses choix de répertoires audacieux.

Il n’a pas été simple de conjuguer l’organisation de notre événement avec les incertitudes liées au contexte sanitaire et les conditions de distanciations sociales que nous sommes tenus de respecter pour la sécurité et la santé de tous. Ainsi, le festival a-t-il été contraint d’annuler plus des deux tiers de la programmation initialement prévue, de reporter les artistes étrangers à 2021, et de diviser par 4 la capacité d’accueil de la rotonde de l’espace Bellevue de Biarritz où se déroule historiquement le festival.
Mais, soucieux de faire vivre la culture et de maintenir la relation privilégiée initiée il y a plus de 10 ans avec son public et grâce au soutien des artistes et de la ville de Biarritz, Thomas Valverde et son équipe ont pu imaginer une série de concerts aux format plus courts (1h) et doublés (à 18h30 et 21h). Objectif : accueillir davantage de personnes et tenir du même élan un équilibre financier fragile.

Marie-Ange Nguci, jeune pianiste aux dons hors du commun

Parmi les concerts qui ont lieu du 3 au 11 août, mon confrère Alain Cochard, rédacteur en chef de concertclassic.com a particulièrement mis en relief le récital de la pianiste franco-albanaise Marie-Ange Nguci (mercredi 5 août) car il fera l’objet d’une retransmission en direct sur Internet en marquant le lancement de la série #RestonsConnectésAuClassique, une initiative de l’agence 3foisC, en partenariat avec Le Figaro, La Croix, Diapason et Concertclassic :
« Révélation de la période récente, Marie-Ange Nguci s’est vite fait un nom auprès des amoureux de clavier. A 22 ans seulement, l’artiste allie des dons hors du commun (elle a aussi travaillé le violoncelle, l’orgue, les ondes Martenot et... la direction d’orchestre !) à une humilité face à la musique qui font de chacune de ses apparitions un moment marquant. De la pratique de l’orgue, elle conserve un sens de la registration, de la mise en valeur des plans sonores qui promettent de faire merveille dans la Chaconne de Bach métamorphosée par Busoni placée en ouverture de programme. Biarritz n’est pas loin de Ciboure et, avec Une barque sur l’océan, le clin d’œil à Ravel apparaît aussi bienvenu que propice à mettre en valeur le jeu fluide et raffiné de l’interprète. 
2020 fête Beethoven ; Marie-Ange Nguci ne l’a pas oublié. Reste que plutôt que de revenir à une sonate archi-connue, elle a préféré – on s’en félicite –  élire une œuvre rarement donnée, la Fantaisie op. 77 (1809), composition étonnante, contemporaine de la Sonate « Les Adieux », où se reflète le goût de l’inattendu du musicien lorsqu’il improvisait au clavier. On fait toute confiance à la jeune femme pour magnifier les contrastes de cette pièce, tout comme ceux de la Sonate n° 6 de Prokofiev, une partition que l’interprète a beaucoup fréquentée en concert ces trois dernières années et où l’autorité, le feu et la puissance visuelle de son jeu font merveille, on le sait »...

- Pour cette 11ème édition "revue et ajustée" du Biarritz Piano Festival, le LA sera donné par Alexandre Tharaud à l'ouverture, le 3 août au Bellevue (Grieg, Ravel, Rameau, à 18h30 et 21h)
- Le 7 août, ce sera le récital Brahms du prodige Alexandre Kantorow, présent pour la troisième fois au festival. L’an passé, Alexandre a réussi un exploit : remporter avec les honneurs le concours Tchaïkowski, la compétition de musique classique la plus prestigieuse du monde, ce qu’aucun musicien français n’avait réussi avant lui…

Il y aura encore la jeune pianiste Marie-Ange Nguci, pépite du label « Mirare » (5 août) et une très belle « carte blanche » donnée (le 11 août) au talentueux jazzman Paul Lay, bardé de prix, adoubé par ses pairs et tout récemment nommé aux Victoires de la musique jazz !

Le festival célébrera également le 250ème anniversaire de Beethoven avec trois concerts : l'un autour des sonates pour piano avec son directeur artistique, le talentueux pianiste Thomas Valverde (9 août) et deux concerts de musique de chambre. Le premier formé par la violoncelliste Marion Platero et la pianiste Julie Alcaraz se produira en matinée (9 août à 11h). Le second, composé de Paloma Kouider (piano) et Fanny Robilliard (violon) jouera en live stream sur Internet. On retrouvera également derrière les écrans le pianiste Kotaro Fukuma pour un concert en direct du Japon. Deux live streams à découvrir sur le site Internet et les réseaux sociaux du festival !

Réservations : sur le site https://www.biarritzpianofestival.com/reservations-biarritzconcert-aout
Par téléphone : 05 59 22 44 66 et offices de tourisme de Biarritz, Bayonne et Anglet ou sur place une heure avant les concerts.
https://www.biarritzpianofestival.com/

ALC

Légendes :
1. Alexandre Tharaud
2. Marie-Ange Nguci

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription