1
Musique
Abbaye de Lahonce : Dvorak et Usandizaga au programme du Quatuor Arnaga
Abbaye de Lahonce : Dvorak et Usandizaga au programme du Quatuor Arnaga

| baskulture 988 mots

Abbaye de Lahonce : Dvorak et Usandizaga au programme du Quatuor Arnaga

zMusique2 Quatuor Arnaga.jpg
Le Quatuor Arnaga ©
zMusique2 Quatuor Arnaga.jpg
zMusique2 José María Usandizaga.jpg
José María Usandizaga ©
zMusique2 José María Usandizaga.jpg

‌L’abbaye de Lahonce dont l’acoustique se prête magnifiquement à la musique de chambre accueillera le dimanche 19 septembre à 16h30 le quatuor Arnaga déjà habitué des lieux. Défenseur depuis vingt ans du répertoire basque, français et espagnol, c’est un concert dédié aux musiques dites populaires qui figure au programme de ce concert qui s’articule autour de deux pièces : le quatuor opus 31 de José Maria Usandizaga, compositeur basque né le 31 mai 1887 à Saint-Sébastien et mort en 1915, à seulement 28 ans. Ce père de la « zarzuela » basque avec Jesus Guridi avait composé cette œuvre à Paris pendant ses études avec Vincent d’Indy. Ce quatuor en quatre mouvements, truffé de thèmes basques, est une œuvre très plaisante que le quatuor Arnaga prend plaisir à interpréter. 

À la même époque, Antonin Dvorak (1841-1904) composait en juin 1893 et en une quinzaine de jours le quatuor dit « américain » aux États Unis, pays que le compositeur avait adopté après avoir quitté sa  Bohême natale. Ce quatuor est lui aussi émaillé de chants populaires avec en plus des références à la nature, telles le chant de la fauvette (dans le troisième mouvement) et même des danses de cow-boys dans le célébrissime final, aussi connu que la Symphonie du Nouveau Monde qui date d’ailleurs de la même époque.

Le Quatuor Arnaga est formé d’Arnaud Aguergaray et Aurelia Lambert, violons, Aurélien Grais, alto, et Yves Bouillier, violoncelle, solistes à l’Orchestre symphonique du Pays Basque et professeurs au conservatoire Maurice Ravel. 
Concert du quatuor Arnaga à l'abbaye de Lahonce le dimanche 19 septembre à 16h30 dans le cadre des journées du patrimoine. Libre participation, respect des règles sanitaires en vigueur.

Une plongée dans l’histoire du Moyen-Âge

Par opposition aux périodes précédentes, la seconde moitié du XIème siècle vit un intense foisonnement spirituel. C’est dans ce mouvement que des groupes de chanoines se constituèrent en communautés religieuses résolues. La plus fameuse sera celle de Prémontré. Créée par Norbert de Xanten en 1120 dans la région de Laon, elle afficha d’entrée sa volonté de suivre un christianisme authentique imprégné d’un goût pour une ascèse qui les rapprochera des cisterciens.

Le succès des Nobertins sera foudroyant et c’est ici qu’entre en scène le vicomte de Labourd Bertrand (1124-69). Il  appelle les prémontrés à Lahonce,  leur donne le foncier et, entre autre revenu, leur octroie une baleine par an prise à Capbreton (alors débouché maritime de Bayonne à cause du cours « capricieux » de l’Adour qui se jetait à l’Océan une vingtaine de Km au nord de son embouchure actuelle, ndlr.).

Installée sur un promontoire stratégique et surveillant le cours de l’Adour, la petite Abbaye de Lahonce sera édifiée faisant office de sentinelle en terre de mission.

L’église abbatiale daterait donc d’une cinquantaine d’années après la fondation de l’ordre, soit vers 1160-70. Elle est contemporaine de sa voisine d’Arthous, qui serait une ancienne fondation bénédictine. Ce fut un établissement  modeste, comprenant un abbé, un prieur et un syndic ainsi que 4 à 5 chanoines en moyenne.

Pour porter leur mission de christianisation et d’organisation agricole, d’autres constructions sont  rapidement entreprises, particulièrement des granges et des prieurés en différents lieux aux alentours et  plus éloignés de Lahonce : 
- les cures d’Urcuit, Mouguerre, Urt.
- la grange  de Saint Sauveur Etchecole, vers 1500.
- Saint Sauveur et le prieuré La Madeleine d’Otsanz.
- la grange de Saint Pierre de Behaune, en 1227. 
- la cure et l’hôpital d’Ispoure, le relais de Sainte Marie Madeleine de Beitbeder (ou de la Recluse)  à Saint-Jean-le-Vieux

Protégés par le vicomte Bertrand, et donc par l’autorité royale, les Prémontrés ont en ligne de mire Pampelune. En s’appuyant sur les différents lieux qu’ils ont construits, et grâce à leur proximité avec la population, ils christianisent et traversent ainsi la montagne basque. Ils s’appuient sur la bastide d’Ainhoa et, via le puissant établissement d’Urdazubi (Urdax), ils descendirent la vallée de Baztan et se dirigèrent vers Pampelune (ouvrant ainsi ce que l’on appelle aujourd’hui « la voie des Prémontrés ou chemin du Baztan », une des voies du chemin de Compostelle).

Les Amis de l’Abbaye

Cette Abbaye qui, grâce à nos anciens, a traversé toutes les vicissitudes de l'histoire, il fallait aujourd’hui la remettre en lumière et rappeler le rôle essentiel qu’elle a joué au Pays Basque.

L'association des Amis de l’Abbaye, association indépendante regroupant des hommes et des femmes de toutes croyances, s'est mobilisée pour faire revivre le passé de N.-D. de Lahonce et restaurer le site. Elle s’est fixée trois objectifs : participer à la restauration de l’abbaye et à la levée de fonds, promouvoir l’abbaye et faire connaître les lieux et l’action des Prémontrés, organiser des manifestations sur le site.
C'est dans cette démarche qu'elle participe chaque année aux Journées du Patrimoine.

Programme des Journées du Patrimoine :

- Samedi 18 septembre :
10h/18h : visites libres de l’Abbaye et Exposition : « Prémontré fête ses 900 ans ».
14h.30 : spectacle et animations « multip’les arts » / cloître
15 h. : mutique et traditions « Ttirrittak elkartea »/ cloître
16h. : « Gozoki » : chants populaires français et basques / cloître
18 h. : visite guidée avec le « passeur d’histoires » de l’Abbaye / départ du fronton
20h.30 : récital « Pauline et Juliette » / Abbaye de Lahonce / Libre participation
22h. ; spectacle de feux « multip’les arts » /cloître

- Dimanche 19 septembre :
9h. : Messe solennelle à l’Abbatiale avec la chorale « Lehuntze Kantari » et « Jo Txistua ( txistulari)»
10h.15 : mutxiko et traditions « Ttirrittak elkartea »
11h. : variétés basque et française « le compagnon » des Amis de l’Abbaye
11h /16h30 : visites libres de l’Abbaye et Exposition : « Prémontré fête ses 900 ans ».
16h30 : concert « Quatuor Arnaga » – Uzandizaga et Dvorak / abbatiale /libre participation
18h. : visite guidée avec le « passeur d’histoires » de l’Abbaye / départ du fronton

Entrées et animations gratuites,contrôle « Pass sanitaire »

Répondre à () :


Captcha
MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS | 10/09/2021 11:50

Dommage j'étais d'emblée intéressé. Mais l'exigence du PASS dit "sanitaire", AUSSWEISS de sinistre mémoire et actuellement sans aucun motif légitime, produit inique de la dictature maçonnique, provoque IPSO FACTO le "boycott" complet ! Par ailleurs, mais je sais que cela ne sert à rien avec tous les asservis, je rappelle qu'il existe 4 types de documents reçus légalement, Primo : un Certificat médical de guérison de la COVIS19, d'un coronavirus donc disparu depuis Mai 2020, il y a plus d'un an donc, datant de moins de six mois, ce qui est donc une absurdité, et de plus de onze jours ! Deuxio : Un certificat de "vaccination" par un des produits non testés, non admis sur le marché puisque des traitements existent par centaines, transformant donc les inoculés désinformés en cobayes ! Tertio : Je ne sais même plus dans tous ce délire... Quarto : un certificat médical de contre-indication pour sa durée de validité et sans elle à perpétuité ! C'est marrant personne n'en parle de celui-là et pourtant il est légale puisque prévu dans les articles 12 et 13 de la loi ad hoc ! Toute cette folie ne doit pas être acceptée par personne ! Donc je ne fais pas partie des asservis se laissant asservir et encore moins des capos-chefs.

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription